Un photographe sud-africain tué en Libye

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

Un photographe sud-africain, Anton Hammerl, qui avait été porté disparu en Libye le 4 avril, a été tué il y a six semaines par les forces pro-Kadhafi. Sa famille en a fait l'annonce vendredi dans un communiqué. "Anton a été tué par les forces de Kadhafi dans un lieu extrêmement reculé dans le désert libyen. Selon des témoins oculaires, ses blessures étaient telles qu'il n'aurait pas pu survivre sans recevoir des soins médicaux", a indiqué sa famille dans ce communiqué posté sur Facebook. "Nous n'avons pas de mots suffisamment forts pour exprimer l'incroyable traumatisme que traverse la famille Hammerl", ajoute le texte.