Tunisie: Emeutes en province

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

La police d'une ville de province tunisienne a fait usage de gaz lacrymogène dimanche pour disperser des centaines de jeunes gens qui brisaient des vitrines de magasins et endommageaient des voitures, a-t-on appris auprès de témoins. Les autorités n'ont fait aucun commentaire sur ces incidents dans l'immédiat. Les émeutes sont extrêmement rares dans ce pays d'Afrique du Nord de 10 millions d'habitants, l'un des plus prospère et stable de la région. Selon des témoins, plusieurs centaines de jeunes se sont rassemblés samedi soir dans la ville de Sidi Bouzid, située à 200 km au sud-ouest de Tunis. Ce rassemblement survenait après la tentative d'immolation par le feu d'un jeune homme, Mohamed Bouazizi, qui dénonçait la confiscation par la police des fruits et légumes qu'il vendait, ont rapporté des témoins. "Les affrontements violents ont pris fin avec l'arrestation de nombreuses personnes", a dit à Reuters un témoin qui a requis l'anonymat. "Il y a eu des bris de vitrines de magasins et des voitures détériorées alors que la police a fait usage de gaz lacrymogène."