Suède : la retraite à 75 ans suggérée

  • A
  • A
Partagez sur :

Le Premier ministre suédois, Fredrik Reinfeldt, a déclenché une polémique dans son pays en jugeant que les actifs devraient travailler jusqu'à 75 ans plutôt que d'espérer prendre leur retraite à 65 ans.

La coalition de centre droit au pouvoir en Suède, pays fier de son modèle d'Etat providence, a procédé jusqu'à présent à des réductions modérées des dépenses sociales et de la fiscalité afin de ne pas s'aliéner les électeurs de la classe moyenne.

Fredrik Reinfeldt a cependant défendu une proposition radicale sur les retraites peu avant l'ouverture, mercredi, d'une conférence sur l'emploi des seniors et des femmes réunissant à Stockholm des dirigeants des pays du nord de l'Europe, des pays baltes et du Royaume-Uni, le Northern Future Forum.

"La question est de savoir si un employeur aura une attitude différente envers une personne de 55 ans si celle-ci lui dit 'j'envisage désormais de travailler 20 ans de plus'", a déclaré le chef du gouvernement, cité par le quotidien Dagens Nyheter.

"La position de la gauche, c'est que lorsque le travail devient trop difficile, on part plus tôt à la retraite ou on bénéficie d'autres types d'avantages sociaux. Je dirais plutôt que lorsque le travail devient trop difficile, on devrait trouver un autre travail", a-t-il ajouté.

A ses yeux, la Suède étant confrontée à un allongement de la durée de vie, ses habitants vont devoir accepter de travailler plus longtemps pour maintenir le niveau actuel de prestations.