Libye : l'ONU veut une trêve de 2 ou 3 jours

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

L'Onu négocie avec les rebelles libyens, les forces gouvernementales et l'Otan une trêve de 24 à 72 heures qui permettrait d'apporter une aide médicale et alimentaire aux civils, a dit mercredi un émissaire onusien. "La pause humanitaire est guidée par des principes humanitaires et la nécessité de pouvoir fournir à la population civile en détresse une aide dont elle a besoin d'urgence", a-t-il dit lors d'une conférence de presse à Genève.

Les négociations avec le ministère des Affaires étrangères et avec le bureau du Premier ministre sont "assez constructives et positives", a dit Panos Moumtzis, qui a rencontré les dirigeants de l'insurrection à Benghazi la semaine dernière. L'émissaire de l'Onu a dit être particulièrement inquiet de la situation dans l'Ouest libyen, où réside 80% de la population du pays, livré à la guerre civile depuis trois mois.

Les Nations unies ont par ailleurs lancé un appel aux dons de 407 millions de dollars, de manière à aider la population libyenne de juin à août. Le premier appel aux dons, de 310 millions de dollars, a été financé à moins de 50%.