Le vaccin H1N1 et le syndrome de Guillain-Barre

  • A
  • A
Partagez sur :

Le vaccin contre la grippe H1N1 est lié à un risque faible mais significatif du syndrome de Guillain-Barre, une maladie auto-immune inflammatoire du système nerveux périphérique, selon une étude publiée dans le Journal of the American Medical Association (JAMA).

Le Dr Philippe De Wals, de l'Université Laval à Québec (Canada) et son équipe ont mené une étude pour évaluer le risque de syndrome de Guillain-Barre (SGB) à la suite de la campagne de vaccination dans la province de Québec lancée à l'automne 2009 après la pandémie de grippe A(H1N1).

A la fin de cette année là, 4,4 million de personnes avaient été vaccinées. Lors d'une période de suivi de six mois d'octobre 2009 à mars 2010, les médecins ont constaté 83 cas confirmés de SBG.Vingt-cinq des personnes atteintes avaient été vaccinées contre le virus pandémique A(H1N1). Chez la plupart (19/25), des symptômes sont apparus quatre semaines ou moins après la vaccination.