La FAO prédit une crise alimentaire majeure

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

La régulation est nécessaire pour réduire les spéculations sur les prix des matières premières alors que le monde se dirige vers une crise alimentaire majeure, estime le directeur-général de l'Organisation de l'Onu pour l'Alimentation et l'Agriculture (FAO).

Cette mise en garde publiée mardi dans le journal japonais Nikkei fait écho aux propos tenus mardi par le président français Nicolas Sarkozy qui a notamment appelé à lutter contre la volatilité des prix des matières premières pour prévenir de nouvelles émeutes de la faim. "Des prix élevés et la volatilité se poursuivront ces prochaines années si nous ne parvenons pas à nous attaquer aux causes strcturelles du système agricole mondial", a déclaré Jacques Diouf au Nikkei.

Selon lui, le monde pourrait connaître une nouvelle crise alimentaire majeure, les suventions agricoles faussant notamment l'équilibre entre l'offre et la demande.