Cisjordanie : 3 habitations de colons détruites

  • A
  • A
Partagez sur :

L'armée et la police israélienne ont démoli dans la nuit de dimanche à lundi trois habitations de la colonie sauvage de Migron, près de Ramallah, en Cisjordanie occupée. "Six colons qui s'opposaient à la démolition ont été arrêtés après avoir agressé les forces de l'ordre", a indiqué une porte-parole de la police.

Le ministre israélien de la Défense, Ehud Barak, avait ordonné en juin la destruction des trois bâtiments à Migron. Le 2 août, la Cour suprême d'Israël a demandé l'expulsion des habitants de cette implantation sauvage, située près de la ville palestinienne de Ramallah, mais elle a donné aux autorités jusqu'à mars 2012 pour appliquer cette décision.

Selon des documents judiciaires, cette colonie, construite en partie sur des terres privées palestiniennes sans l'autorisation du gouvernement israélien en mai 2001, et censée être démantelée depuis dix ans, comptait environ 250 habitants en 2009.

Aux yeux de la communauté internationale, les colonies israéliennes sont illégales, qu'elles aient ou non été autorisées par le gouvernement de l'Etat hébreu.