Cambodge : les firmes veulent la vérité

  • A
  • A
Partagez sur :

Les géants mondiaux de la confection Puma, Gap et H&M ont réclamé aux autorités cambodgiennes une enquête sur un incident dont le principal suspect est un gouverneur, et au cours duquel des ouvriers ont été blessés par balle lors d'une manifestation.

Le 20 février, un homme armé avait ouvert le feu sur des milliers de manifestants qui réclamaient de meilleures conditions de travail dans des usines de la province de Svay Rieng. L'incident a valu au gouverneur de la ville de Bavet, Chhuk Bundith, évoqué comme suspect numéro un par des responsables, d'être limogé.

Mais il n'est actuellement ni localisé ni poursuivi, suscitant des protestations sur la culture de l'impunité qui prévaut dans le pays.