Al Qaïda tue un otage britannique, Brown dénonce un acte "barbare"

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Un touriste britannique retenu en otage au Mali par Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) a été assassiné, selon un communiqué mis en ligne sur un site islamiste. Gordon Brown a condamné cet acte "barbare".

Al Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) a annoncé mercredi sur un site internet islamiste avoir tué son otage britannique. Un premier ultimatum avait été repoussé jusqu'à la fin mai. Le communiqué ne précise pas de quelle manière l'otage a été tué.

"Nous avons de fortes raisons de croire qu'un citoyen britannique, Edwin Dyer, a été assassiné. Je condamne de la façon la plus ferme cet acte de terrorisme atterrant et barbare", a déclaré le Premier ministre britannique Gordon Brown.

La victime faisait partie d'un groupe de quatre touristes européens capturés au Niger le 22 janvier. Deux d'entre eux, deux femmes, l'Allemande Marianne Petzold et la Suissesse Gabriella Burco Greiner, avaient été libérées le 22 avril dans le nord du Mali.

L'ex-Groupe salafiste pour la prédication et le combat (GSPC) exigeait la libération d'Abou Katada, un militant jordanien détenu en Grande-Bretagne, en échange de deux otages, le Britannique et un Suisse.

Le mois dernier, le quotidien algérien El Khabar écrivait que le groupe réclamait aussi dix millions d'euros en échange des deux otages.

Europe 1
Par Rédaction Europe1.fr