INFO EUROPE 1 - Un vaste réseau de vol d'utilitaires démantelé entre les Bouches-du-Rhône et l'Île-de-France

, modifié à
  • A
  • A
Entre 200 et 400 véhicules ont été dérobés et démantelés en deux ans.
Entre 200 et 400 véhicules ont été dérobés et démantelés en deux ans. © photo Gendarmerie nationale
Partagez sur :
Les fourgonnettes dérobées étaient systématiquement découpées puis revendues en pièces détachées en Pologne.
INFO EUROPE 1

C'est la hantise de tous les artisans et professionnels du bâtiment : se faire voler sa fourgonnette. Selon des informations d'Europe 1, les gendarmes de Marseille et Versailles ont travaillé main dans la main pour démanteler un vaste réseau de malfaiteurs chevronnés. À eux seuls, ces trafiquants ont réussi à voler plusieurs centaines de véhicules utilitaires en France, créant un préjudice colossal.

Entre 200 et 400 véhicules volés

Les camionnettes dérobées étaient ensuite systématiquement découpées et vendues en pièces détachées en Pologne. "Il s’agit d’une équipe très organisée qui volait des véhicules utilitaires de type Master ou Iveco, principalement, pour les découper et les expédier par des transporteurs polonais en pièces détachées vers la Pologne", explique au micro d’Europe 1 le colonel Percie du Sert, qui commande la Section de recherches de Versailles. Les malfaiteurs avaient commencé à sévir dans les Bouches-du-Rhône début 2017, avant de se déplacer en région parisienne au début de l’année 2019.

"Entre 200 et 400 véhicules ont été volés sur le secteur des Bouches-du-Rhône, puis de l’Île-de-France", précise le responsable de la section de recherches de Versailles. "Pour confondre l’équipe, il a fallu l’association de la Section de recherches de Marseille, de la Section de recherches de Versailles et l’appui de l’Office central de lutte de la délinquance itinérante."

Une interpellation d'envergure

Le 11 mai, une opération qui a mobilisé plus de 150 gendarmes, appuyés d'un hélicoptère, a permis l’interpellation en flagrant délit de quatre malfaiteurs et d’un chauffeur polonais à Leuville-sur-Orge, dans l’Essonne. Trois jours plus tard, trois autres personnes ont encore été interpellées. 

Les huit suspects ont été arrêtés et mis en examen, cinq d'entre eux sont derrière les barreaux. "Ce sont des malfaiteurs chevronnés qui n’en sont pas à leur coup d’essai. Ils entaient équipés pour réaliser les vols, mais surtout très largement équipés pour procéder à la découpe des véhicules", indique encore le colonel Percie du Sert.

Europe 1
Par Guillaume Biet

Les + lus