Un jeune voleur d’avions se suicide devant les gendarmes

, modifié à
  • A
  • A
Le jeune homme était soupçonné d'avoir effectué une demi-douzaine de vols illégaux depuis le début de l'année. (Photo d'illustration)
Le jeune homme était soupçonné d'avoir effectué une demi-douzaine de vols illégaux depuis le début de l'année. (Photo d'illustration) © Handout / John Wauldron / AFP
Partagez sur :
Âgé de 20 ans et connu pour de nombreux vols d'avions, Nicolas Retailleau, neveu de Bruno Retailleau, président du groupe Les Républicains au Sénat, a mis fin à ses jours mercredi après un ultime vol.
INFO EUROPE 1

Soupçonné d'avoir effectué une demi-douzaine de vols illégaux depuis le début de l'année, un jeune homme de 20 ans s'est donné la mort mercredi face aux gendarmes venus l'interpeller, selon les informations d'Europe 1.

Déjà arrêté plusieurs fois. Nicolas Retailleau - neveu de Bruno Retailleau, président du groupe Les Républicains au Sénat - avait été arrêté plusieurs fois après avoir dérobé de petits avions sur des aérodromes à Cholet, Lognes, Meaux ou Poitiers. Il a récidivé mercredi matin en prenant les commandes d’un avion biplace de type Robin DR-300 sur l’aérodrome de Marennes, en Charente-Maritime, selon les informations recueillies par Europe 1.

La direction de l’aéroclub a immédiatement prévenu les autorités. L’avion a ensuite été repéré par un appareil de l’armée de l’air assurant la surveillance de l’espace aérien. Finalement, Nicolas Retailleau a posé l’appareil sur la piste de l’aérodrome de Loudun, dans la Vienne, où il avait déjà commis un délit identique. Alors que les gendarmes s’approchaient de lui pour l’interpeller, le jeune homme a sorti une arme qu’il a retournée contre lui pour mettre fin à ses jours.

Il souffrait de problèmes psychologiques. En février dernier, son père, Sébastien Retailleau, directeur général adjoint du Parc Astérix, témoignait dans Centre Presse des problèmes psychologiques de son fils qui avait dû être hospitalisé à Monaco peu de temps après l’un de ses vols.

Europe 1
Par Guillaume Biet, édité par Thibauld Mathieu

Les + lus