Un Boeing détourné sur Nice en raison d'un passager violent

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
L'homme de nationalité tunisienne aurait commencé à prier à bord, entraînant une altercation avec l'équipage de l'avion. 

Un Boeing de la compagnie Transavia assurant la liaison Paris-Tunis a été contraint d'atterrir jeudi soir à Nice "en raison du comportement violent d'un passager" qui a été hospitalisé en soin psychiatrique, a-t-on appris vendredi auprès du procureur de Nice Jean-Michel Prêtre.

L'homme va être hospitalisé sous contrainte. Selon les informations d'Europe 1, l'homme de nationalité tunisienne aurait commencé une prière, entraînant une altercation avec l'équipage, dont le chef de cabine, qui a été frappé.  

Âgé d'une trentaine d'années, l'homme a été placé en garde à vue à l'arrivée de l'appareil, mais "après examen médical, son état de santé a conduit à la levée de sa garde à vue dans la perspective d'une hospitalisation sous contrainte dans un établissement de soins psychiatriques", a précisé le procureur.

Les + lus