Torcy : un imam radical sur le point d'être expulsé vers le Maroc

, modifié à
  • A
  • A
Il est reproché à l'imam d'avoir tenu des prêches "à teneur radicale" (image d'illustration).
Il est reproché à l'imam d'avoir tenu des prêches "à teneur radicale" (image d'illustration). © CHARLY TRIBALLEAU / AFP
Partagez sur :
L'imam suppléant de la mosquée de Torcy, démantelée en 2012 et rouverte en janvier 2018, a été interpellé mercredi matin en vue d'une expulsion vers le Maroc, selon les informations d'Europe 1.
INFO EUROPE 1

Mohammed Tlaghi, l'imam suppléant de la mosquée Rahma de Torcy (Seine-et-Marne) a été interpellé par la police mercredi matin vers 6h30 devant son domicile, selon les informations recueillies par Europe 1.

Expulsé vers le Maroc. Cet imam marocain est sous le coup d’une procédure d’expulsion. Il devrait être renvoyé vers le Maroc dans le courant de la journée. Selon les services de renseignement, il est soupçonné de tenir des prêches "à teneur radicale", rapporte Le Parisien. À partir de 2011, l'imam aurait "opposé les musulmans aux non-musulmans et incité les fidèles à la défiance envers ces derniers, encourageant un repli communautariste", selon la représentante de l'État qui avait présenté le dossier lors de l'audience d'expulsion en décembre dernier.

Le quinquagénaire, père d'un adolescent de 14 ans, est arrivé en France en 1992 alors qu'il était étudiant. Il vit en concubinage avec une ressortissante algérienne bénéficiaire d'un titre de séjour, tout comme lui depuis 2009. Il a cessé de travailler comme agent d'entretien en 2012, détaillait le quotidien.

Une mosquée fermée en 2017. Fermée dans le cadre de l'état d'urgence en raison des prêches radicaux de ses imams, la mosquée de Torcy a rouvert en janvier dernier avec à sa tête une nouvelle association et un nouvel imam. La mosquée qui pouvait accueillir jusqu'à 500 fidèles, avait fait l'objet d'un arrêté de fermeture administrative en avril 2017 au motif qu'elle était devenue depuis plusieurs années "un lieu de culte où étaient prônées une idéologie radicale ainsi que des incitations au djihad". L'imam, professeur de mathématiques au lycée Jean-Moulin de Torcy, avait dans la foulée été suspendu de son poste par l'Éducation nationale

Les + lus