Seine-Saint-Denis : enquête ouverte après le décès d'un homme lors de son interpellation

  • A
  • A
(Photo d'illustration.)
(Photo d'illustration.) © CHRISTOPHE SIMON / AFP
Partagez sur :
Un homme de 36 ans, que la police a tenté de maîtriser en pratiquant un "étranglement", est mort dans la nuit de jeudi à vendredi à Drancy, en région parisienne. 

Une enquête a été ouverte pour déterminer les circonstances du décès d'un homme de 36 ans à la suite de son interpellation dans la nuit de jeudi à vendredi à Drancy, en Seine-Saint-Denis. L'enquête a été confié à l'Inspection générale de la police nationale (IGPN). Selon les premiers éléments, la police a été appelée "par une femme qui indiquait que son ex-conjoint, alcoolisé, tentait de s'introduire à son domicile", indique le parquet de Bobigny dans un communiqué. L'homme "tentait d'enfoncer la porte".

Un étranglement à l'origine de la mort ? 

Sur place, "les trois fonctionnaires de police tentaient d'interpeller l'homme qui se débattait. L'un d'eux pratiquait alors un étranglement qui permettait de maîtriser le mis en cause". Il a sombré "rapidement dans l'inconscience", ajoute le parquet. Pris en charge par les secours, son "décès était néanmoins constaté à 2h30 en dépit d'un massage cardiaque". 

L'homme devait être convoqué à une audience fin mai "pour y répondre de faits de violences conjugales sur la personne de son ex-conjointe", indique le parquet.  Il avait été placé sous contrôle judiciaire avec l'interdiction d'entrer en contact avec son ex-compagne ou de se présenter à son domicile. Le parquet est "dans l'attente du rapport de l'autopsie" et "des investigations en cours à l'IGPN en vue de déterminer avec précision les circonstances du décès".

Les + lus