Meurtre dans le Pas-de-Calais : la famille revient sur sa version, le suspect écroué

  • A
  • A
maison Meurtre Blendecques Pas de Calais 1:05
La maison dans laquelle un homme aurait été tué par son fils de 25 ans dans la nuit du 25 au 26 décembre à Blendecques (Pas-de-Calais). © Maximilien Carlier/Europe 1
Partagez sur :
Le jeune homme de 25 ans suspecté d'avoir tué son père dans la nuit du 25 au 26 décembre à Blendecques, dans le Pas-de-Calais, a été écroué. La légitime défense n'a pas été retenue. La famille a reconnu s'être mis d'accord sur cette version des faits.  

Les faits se sont déroulés au domicile familial dans la nuit du 25 au 26 décembre. Une dispute aurait éclaté entre les deux parents sur fond d'alcool visiblement. Le jeune homme, lui, était sobre. Il aurait décidé de tirer à deux reprises sur son père avec un fusil de chasse. Il a été écroué et mis en examen pour homicide volontaire sur ascendant et risque la prison à perpétuité.

Pas de marques de strangulation

Contrairement à la première version donnée par la famille, qui plaidait la légitime défense, il n'y a pas eu d'étranglement de la victime sur son épouse. Mais, à ce stade, on ignore encore si la femme était en réel danger. Les trois enfants et leur mère se sont tous mis d'accord dans un premier temps sauf que le médecin n'a pas vu de marques de strangulation. 

L'épouse a avoué. En réalité, la famille s'est concertée pour donner une fausse version des faits. Il y aurait bien eu des violences conjugales, verbales et physiques, mais aucune plainte, ni main courante n'a été déposée. La victime n'avait pas d'antécédents judiciaires, tout comme son fils âgé de 25 ans, meurtrier présumé. 

 

 

   

Europe 1
Par Maximilien Carlier, édité par Céline Brégand