Eure : suicide d’un enseignant soupçonné de corruption de mineurs

  • A
  • A
école élémentaire de Beuzeville, crédit : Capture d'écran Google Street View - 1280
L'enseignant venait d'être suspendu de son poste à l'école élémentaire de Beuzeville pour des soupçons de corruption de mineur. © Capture d'écran Google Street View
Partagez sur :
Un enseignant, arrivé dans cette école de l'Eure en septembre dernier, s'est suicidé en janvier. Il avait été suspendu de son poste pour des soupçons de corruption de mineur, l'enquête se poursuit.

Un enseignant de l'école de Beuzeville, dans l'Eure, s'est suicidé à son domicile le 22 janvier dernier. Il avait été entendu pour des soupçons de corruption de mineur, rapporte Paris-Normandie mercredi.

Des soupçons d'"attitude déplacée envers des enfants". En janvier dernier, des parents d'élèves et le personnel de l'école ont rapporté des informations selon lesquelles un enseignant, arrivé dans cette école en septembre, aurait eu "une attitude déplacée envers des enfants", selon la direction des services départementaux de l'Éducation nationale de l'Eure.

Le professeur des écoles a alors été entendu par la gendarmerie avant d'être suspendu "pour protéger chaque partie le temps de l’instruction, dans l’intérêt de chacun et dans le souci de respecter la présomption d’innocence", a précisé la direction départementale, selon Paris-Normandie. Mais entre temps, l'enseignant a mis fin à ses jours. 

L'enquête se poursuit. Néanmoins l'enquête reste ouverte. "Nous allons aller jusqu'au bout", a affirmé la procureure de la République d'Evreux. "Une exploitation du matériel informatique de l’enseignant est en cours." Une cellule psychologique a été mise en place dès le lendemain pour les enfants, les parents et les personnels de l'établissement.