Essonne : une policière grièvement blessée lors d'une opération sur un camp de gens du voyage

, modifié à
  • A
  • A
Une fonctionnaire de police a été grièvement blessée dans l'Essonne.
Une fonctionnaire de police a été grièvement blessée dans l'Essonne. © AFP
Partagez sur :
Une policière a été percutée par une voiture et grièvement blessée dans la nuit de samedi à dimanche aux Ulis dans l’Essonne, lors d'une opération dans un camp de gens du voyage. Elle souffre de multiples fractures mais ses jours ne sont pas en danger. "Tout est mis en œuvre pour retrouver l'auteur de cet acte", a déclaré Gérald Darmanin.

Une policière a été grièvement blessée dans la nuit de samedi à dimanche aux Ulis dans l’Essonne. Elle a été percutée par une voiture qui sortait précipitamment d’un camp de gens du voyage, alors que les fonctionnaires allaient intervenir pour régler un différend entre deux personnes armées. 

Percutée volontairement

La fonctionnaire intervenait avec sa brigade parce qu'une rixe avait lieu et que des coups de feu avaient été tirés vers 01h du matin, a révélé à l'AFP une source policière. Arrivée sur place, la major de 51 ans est descendue de son véhicule et a été renversée par une personne en fuite, a détaillé le ministère public. Les policiers avaient tenté d'arrêté la voiture qui avait démarré en trombe à la vue des forces de l'ordre en jetant un "stopstick" sur la chaussée, un outil destiné à crever les pneus, mais sans succès, a détaillé une source policière. La voiture a volontairement percuté l'agent, a affirmé cette même source.

Les jours de la policière ne sont pas en danger mais elle souffre de multiples fractures et d’un traumatisme crânien. Elle a été transportée à l’hôpital et opérée dans la nuit d'un de ses deux poignets fracturés et se trouve actuellement en salle de réveil, a précisé Claude Carillo, d'Alliance Police Nationale.

Chauffard en fuite

Le chauffard a pris la fuite par l’autoroute et n’a pas été interpellé à ce stade.

"Cette nuit, aux Ulis, une policière a été grièvement blessée en mission, percutée par un véhicule qui voulait éviter un contrôle. Je lui apporte tout mon soutien. Tout est mis en œuvre pour retrouver l’auteur de cet acte injustifiable", a réagi dimanche sur Twitter le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin.

Le parquet a ouvert une enquête pour tentative d'homicide volontaire sur personne dépositaire de l'autorité publique, confiée à la police judiciaire de Versailles. Trois personnes ont été interpellées pour détention d'armes et placées en garde à vue mais le fuyard est toujours recherché, a indiqué une source policière.

"On paie un lourd tribut dans le département, avec deux tentatives d'homicide en moins d'un mois", se désole Claude Carillo. "Les individus sont totalement déterminés et ont un vrai sentiment d'impunité", estime le syndicaliste.
"Le problème est beaucoup plus profond", juge de son côté Guillaume Roux d'Unité SGP Police qui pense "que ce sont les réponses pénales qu'il faut adapter". Mi-octobre, un policier avait été grièvement blessé après avoir été renversé par une voiture en fuite à Savigny-sur-Orge. Ce fonctionnaire est toujours hospitalisé dans un état grave, a rappelé Guillaume Roux.

Europe 1
Par Gwladys Laffite, avec AFP