Coupe de la Ligue : quatre policiers blessés avant le début de la finale

  • A
  • A
Les ultras avaient été interdits aux abords du stade.
Les ultras avaient été interdits aux abords du stade. © AFP
Partagez sur :
Les policiers tentaient de séparer des groupes de supporters parisiens ultras qui s'affrontaient. Près de 800 forces de l'ordre avaient été mobilisés aux abords du stade.

Quatre policiers ont été blessés samedi soir à Bordeaux juste avant la finale de Coupe de la Ligue entre le PSG et Monaco (3-0), à l'extérieur et dans le stade, en tentant de séparer des groupes de supporters parisiens qui s'affrontaient, a indiqué la police dimanche. De violents affrontements entre supporters ultras du PSG ont eu lieu à l'extérieur du stade Matmut Atlantique. Des supporteurs parisiens se sont également bousculé violemment dans les coursives.

"Déplacement à Bordeaux pour en découdre". "Une fois le match commencé, il n'y a plus eu d'incidents", a précisé la police. Selon le syndicat Alliance, la finale "a été le théâtre de nombreux heurts entre les forces de l'ordre et les supporters des deux équipes qui se sont déplacés à Bordeaux pour en découdre"."Avant la fin de la première mi-temps, trois fonctionnaires de la BAC et de la SIR (Section d'intervention rapide) ont dû être évacués, pour certains blessés sérieusement", a-t-il précisé dans un communiqué.

800 policiers mobilisés. Plus de 41.000 spectateurs, dont 7.500 supporters parisiens et 6.500 Monégasques, ont assisté à cette finale à Bordeaux où un dispositif de sécurité renforcé avait été mis en place. Près de 800 policiers avaient été mobilisés dans le centre-ville et aux abords du stade.

Les supporters ultras des deux clubs étaient encadrés à leur arrivée et à leur départ mais certains groupes, se revendiquant "Kop of Boulogne" et "Karsud", ont tout simplement été interdits de séjour en ville. Pour les autres supporters, ils ne pouvaient se rassembler que dans deux endroits distincts du centre-ville.

Les + lus