Accident à Laon : le conducteur d'un camion a perdu le contrôle en ramassant un objet

, modifié à
  • A
  • A
Quatre enfants ont été tués mardi dans un accident de la route impliquant cinq véhicules sur la RN2 à Laon, dans l'Aisne.
Quatre enfants ont été tués mardi dans un accident de la route impliquant cinq véhicules sur la RN2 à Laon, dans l'Aisne. © PHILIPPE HUGUEN / AFP
Partagez sur :
Quatre enfants ont été tués mardi dans un accident de la route impliquant cinq véhicules sur la RN2 à Laon, dans l'Aisne. D'après nos informations, le conducteur d'un camion a perdu le contrôle de son véhicule en ramassant un objet dans l'habitacle.

Que s'est-il exactement passé, mardi, sur la RN2 au niveau de Laon qui a provoqué le tragique accident dans lequel quatre enfants ont perdu la vie ? Le conducteur d'un camion impliqué dans la collision, un homme de 57 ans déjà condamné pour conduite en état d'ivresse, a été placé en garde à vue mardi. D’après nos informations, ses analyses toxicologiques confirment qu’il n’avait pris ni alcool ni produits stupéfiants.

Le camion surpris par un ralentissement

En revanche, juste après l’accident, le conducteur aurait expliqué avoir perdu le contrôle de son véhicule alors qu’il cherchait quelque chose dans l’habitacle. Il aurait alors été surpris par un ralentissement. Après avoir percuté une fourgonnette, il se serait déporté, heurtant de plein fouet l’autre véhicule dans lequel se trouvait une mère de famille et ses quatre enfants qui sont décédés. "Parmi les quatre victimes, il y avait un enfant âgé de neuf ans, deux de 11 ans et un de 13 ans", avait indiqué à l'AFP une source policière. "Il s'agit du fils et des neveux de la conductrice", a précisé le parquet.

La mère de famille est hors de danger mais brûlée à 20%. Le conducteur du poids lourd, lui, est légèrement blessé. "En l'état des investigations, il apparaît qu'un poids lourd a percuté un véhicule automobile qui s'est ensuite enflammé (...) Une enquête a été ouverte des chefs d'homicide et blessures involontaires par conducteur d'un véhicule", a indiqué le parquet.