Le procès en Turquie d'un pasteur américain, forcément coupable

  • A
  • A
3:45
Le regard international est une chronique de l'émission Europe Matin - 7h-9h
Partagez sur :

Chaque jour, Vincent Hervouet traite d’un sujet international.

Un procès en Turquie qui indigne les Américains. Un pasteur y est jugé pour complicité de terrorisme.

Il y a toutes sortes de terroristes en Turquie. L’extrême gauche et les indépendantistes kurdes, les loups gris d’extrême droite, les mafieux liés à ce qu’on appelle l’Etat profond. Sans parler des enragés du djihad en Syrie qui ont trouvé en Turquie une base arrière, le gite, le couvert, la banque, l’armurerie. Il y a toutes sortes de terroristes en Turquie, mais aucun n’a jamais ressemblé au pasteur Andrew Brunson. Il a la tête d’un Américain de Caroline du Nord, le nez en trompette, l’air placide. C’est le cousin de Forrest Gump. Il cache bien son jeu car selon l’acte d’accusation, c’est un génie du mal. Il fait partie non pas d’une organisation terroriste mais de deux. Le PKK kurde et le réseau du prédicateur en exil, Fetulah Gulen. Evidemment, cela paraît improbable, cette alliance entre un pasteur presbytérien, un parti kurde marxiste-léniniste et un réseau islamiste sunnite

Les magistrats turcs semblent y croire

Les juges qui n’ont pas été limogés sont prêts à tout. Depuis deux ans, ils ont envoyé derrière les barreaux plus de 160 000 intellectuels, haut-fonctionnaires, journalistes, militants des droits de l’homme. Le cas du Pasteur Brunson démontre que sous un gouvernement qui emprisonne injustement, la place d’un homme juste est en prison.

Qu’est-ce qu’on sait de lui ?

Il vit à Izmir depuis 25 ans, il en a cinquante. Son église de la Résurrection est minuscule. Mais il a traduit la bible en Kurde. Et avec sa femme, il venait en aide aux réfugiés syriens. Il y a un an et demi, il a été jeté en prison pour "prosélytisme menaçant la sécurité de l’Etat". En Turquie, être chrétien est suspect. Etre américain est suspect. Vivre depuis longtemps sur place est suspect. Finalement, il a été inculpé pour espionnage et terrorisme. Hier, un témoin l’a accusé d’avoir un plan pour créer un pays chrétien. Ce que les missionnaires appellent l’avènement du royaume de Dieu. Un autre a prétendu qu’il priait pour les combattants kurdes. C’est l’Evangile qui appelle à prier même pour ses ennemis. Les juges ont renvoyé le procès à juillet.

Le bras de fer continue avec les Etats Unis

Le Chargé d’affaires américain était au premier rang. Ainsi que la présidente de la Commission américaine pour la liberté religieuse. Donald Trump a ironisé qu’il était bien plus espion que ce pasteur. Une pétition a rassemblé 500 mille signatures. Cela fait un an et demi que Washington réclame sa libération.
Que répondent les Turcs ?

Le Président Erdogan a proposé d’échanger le pasteur Brunson contre le prédicateur Fetulah Gulen, qu’il voudrait bien faire empaler. Jusqu’ici, seuls les Etats-voyous arrêtaient des étrangers innocents pour servir de monnaie d’échange. Les Nord-Coréens gardent encore trois Américains sous clef. Mais c’est nouveau dans un pays de l’Otan, surtout pour faire chanter l’allié américain ! Il y a toutes sortes de terroristes en Turquie, même au sommet de l’Etat.