"Dire 'ça va Manu' quand on a 15 ans, ce n'est pas vulgaire"

SAISON 2017 - 2018 , modifié à
  • A
  • A
    Partagez sur :

    Dans "Rien ne s'oppose à midi", Guy Carlier revient sur le recadrage d'un adolescent par Emmanuel Macron.

    "Tu m'appelles Monsieur le président, ou monsieur", a répondu lundi Emmanuel Macron à un jeune qui l'apostrophait en lui demandant "ça va Manu?" à l'issue des commémorations de l'Appel du 18 juin au Mont-Valérien.

    Alors que le président de la République saluait plusieurs jeunes attroupés derrière des barrières, l'un d'entre eux, après avoir entonné les premiers mots de l'Internationale, s'est amusé à apostropher l'hôte de l'Élysée d'un "ça va Manu" ? Mais le jeune homme a été immédiatement repris par Emmanuel Macron. "Non, non", a-t-il rétorqué, alors que le jeune garçon, semblant vite regretter cette familiarité, s'excusait : 'désolé monsieur le président". 

    Une séquence qui a inspiré le billet de Guy Carlier mardi dans Rien ne s'oppose à midi

    Les émissions précédentes