Le gluten, allergie ou intolérance ?

  • A
  • A
La question santé est une chronique de l'émission Debout les copains !
Partagez sur :

Chaque jour, Marcel Ichou décrypte un fait d'actualité en lien avec la santé.

Le gluten, allergie ou intolérance ?

L’intolérance au gluten est bien définie mais il faut bien la différencier avec l’allergie au gluten.

L’allergie se reconnait lorsque l’on mange des produits avec gluten et que certains nombres de symptômes digestifs apparaissent de façon immédiate.

L’intolérance au gluten est un processus chronique qui va progressivement détruire les villosités de l’intestin et qui, à terme, va entrainer des symptômes beaucoup plus vagues, diffus et plus nombreux comme des diarrhées, des douleurs abdominales ou de la fatigue. Il existe un cortège de symptômes très importants faisant suite à une intolérance au gluten.
L’allergie et l’intolérance au gluten sont donc deux phénomènes qui sont totalement différents.

L’intolérance au gluten est une maladie à la mode depuis quelques années. En réalité, pour faire le diagnostic d’une intolérance au gluten, il faut un interrogatoire assez poussé. Souvent, les symptômes de cette intolérance au gluten remontent à l’enfance. Il faut donc voir s’il n’y a pas eu des douleurs, des pertes de poids ou des retards de croissance. Pour détecter cette intolérance au gluten, il existe également des tests biologiques avec notamment une prise de sang permettant de mettre en évidence les anticorps. À un stade supérieur, on peut procéder à une cœlioscopie pour faire un prélèvement au niveau de l’intestin qui confirmera ou non l’altération des villosités. Enfin, il existe un autre test mais qui est très compliqué à faire, c’est de bannir absolument tout gluten de son alimentation.

Faire un régime sans gluten peut peut-être avoir un intérêt mais cela s’avère très compliqué car la grande majorité des aliments contiennent du gluten.