A quels scientifiques peut-on (encore) faire confiance ?

, modifié à
  • A
  • A
25:50
Les Éclaireurs est une chronique de l'émission Europe Matin - 7h-9h
Partagez sur :

La science est censée être tout le contraire de l'ignorance et de l'obscurantisme. Pourtant, avec la crise du Covid, les prises de paroles de scientifiques sont parfois confuses. Dans le sixième épisode du podcast "Les Éclaireurs", Matthieu Belliard prend le temps d’interroger notre rapport à la science, sous l’influence des lobbies, avec le journaliste Stéphane Foucart, auteur d'une enquête sur la désinformation scientifique.

La science s'oppose à la croyance. En théorie, elle permet une forme d'élévation. Pourtant avec la crise du Covid, les prises de parole des scientifiques n'ont pas toujours été à la hauteur. Confuses, audacieuses, intempestives… Elles nous ont parfois menés droit dans le brouillard. 

Comment les lobbies se sont détournés des politiques pour influer sur les scientifiques et leur discours ? Comment arrivent-ils à donner l'illusion qu'il y a du débat quand il n'y en a pas ? Et au final, peut-on encore faire confiance aux scientifiques ? Et si oui, à qui ? 

Dans le sixième épisode du nouveau podcast "Les Éclaireurs", Matthieu Belliard prend une nouvelle fois le temps d’écouter le monde changer. Avec son invité, co-auteur de l'enquête "Les gardiens de la raison, enquête sur la désinformation scientifique", le présentateur de la matinale d'Europe 1 nous questionne sur le rôle des médias, du politique et des lobbies dans la diffusion de la parole scientifique. 

 

Vous voulez écouter les autres épisodes des "Éclaireurs" ?

>> Retrouvez-les sur notre site Europe1.fr et sur Apple Podcasts, Google podcastsDailymotion et YouTube, ou vos plateformes habituelles d’écoute.

>> Retrouvez ici le mode d'emploi pour écouter tous les podcasts d'Europe 1

 

Trois idées à retenir pour prendre le temps d’écouter le monde changer

Certains produits n'auraient jamais dû être mis sur le marché. (à partir de 5'30). "Empiriquement, quand on regarde ce qui s'est produit au cours des 50 dernières années, vous avez une quantité absolument faramineuse de produits qui ont été mis sur le marché qui n'auraient jamais dû l'être. De l'amiante au chlordécone en passant par les polychlorobiphényles,les organochlorés… ces produits n'aurait vraisemblablement jamais dû être diffusés avec une telle intensité. Et pourtant, ça a été fait. C'est bien qu'à un moment donné, il y a des mécanismes qui ont dysfonctionné. Des mécanismes qui pourtant sont censés s'appuyer sur la science, sur quelque chose qui ressemble à la science, en tout cas". 

Des débats sont "piratés" par des arguments scientifiques. (à partir de 16'26) "La science vient souvent court-circuiter le débat politique qu'on devrait avoir sur la technologie", regrette le journaliste qui cite l'exemple de la 5G. "Il y a très peu ou pas de risques sanitaires démontrables tout de suite. Mais en réalité, derrière ces innovations techniques, il y a des choix politiques qui sont faits et ces choix politiques ne sont jamais discutés en tant que tel. La question qui devrait se poser, ce n'est pas de savoir si la 5G est dangereuse ou pas pour la santé. Mais est-ce qu'on a envie d'une société où tous les objets sont connectés avec tout, et le potentiel de dérive qui est associé à ça ?"

Les scientifiques ne peuvent pas trancher à la place des politiques (à partir de 19:19) "La science ne peut pas décider. Par exemple, elle ne peut pas décider s'il faut confiner ou pas. Les scientifiques sont là pour mettre sur la table les données les plus solides dont ils disposent, les analyses les plus sérieuses dont ils disposent. Et c'est ensuite aux politiques de décider et d'assumer cette décision", estime Stéphane Foucart. "A qui peut-on faire confiance ? Je crois qu'il n'a pas de règles. Je pense que les journalistes devraient tendre le micro uniquement à des scientifiques qui travaillent spécifiquement sur la question posée". Selon le journaliste, l'exemple le plus frappant concerne le changement climatique. Il y a quelques années, ceux qui s'exprimaient sur le sujet et tenaient un discours climatosceptique "étaient géochimistes, géologues, physiciens biologistes. C'étaient parfois des grands scientifiques, mais ils ne travaillaient pas sur le climat". 

 

"Les Éclaireurs" est un podcast Europe 1 studio

Présentation : Matthieu Belliard

Programmation : Marine Apruzzese

Réalisation : Jean Lénaff (avec Xavier Jolly)

Cheffe de projet édito : Fannie Rascle

Diffusion et édition : Clémence Olivier

Graphisme : Karelle Villais

Direction d'Europe 1 Studio : Olivier Lendresse

Archives : Service Documentation et Patrimoine

 

 

 

Références de l'épisode

Les gardiens de la raison, enquête sur la désinformation scientifique, Stéphane Foucart, Stéphane Horel, Sylvain Laurens (Editions de la Découverte)

Extraits : 

Dark Waters, Todd Haynes, 2019 Bande-annonce

Didier Raoult, 2020

Photo Rachel Carson, biologiste américaine (1907-1964)

Logo du Science Media Center

Reportage Virginie Salmen - Europe 1

Musiques :

Things to come - Hiroki Ishikira

Inside the lab - Anselm Kreuzer

Tous risques - Vincent Leibovitz