Fatiha Agag-Boudjahlat : "On ne va défendre les enseignants que quand ils sont morts"

  • A
  • A
11:07
© Europe 1
L'interview politique est une chronique de l'émission Europe Matin - 7h-9h
Partagez sur :

Le professeur de philosophie Didier Lemaire a dénoncé l'influence de l'islamisme radical à Trappes et en particulier dans le lycée où il enseignait, générant une polémique. Invitée mercredi de Sonia Mabrouk sur Europe 1, Fatiha Agag-Boudjahlat, enseignante, essayiste et cofondatrice avec Céline Pina du mouvement Viv(r)e la République, a estimé qu'on "ne va défendre les enseignants que quand ils sont morts".

Invité(s) : Fatiha Agag-Boudjahlat, enseignante et essayiste, cofondatrice du mouvement Viv(r)e la République