Moto GP : un doublé français qui entre au Panthéon du sport

  • A
  • A
2:24
L'édito sport est une chronique de l'émission Europe Matin - 7h-9h
Partagez sur :

Chaque jour, la matinale d'Europe 1 revient sur l'un des événements sportifs qui fait l'actualité. Ce lundi, Virginie Phulpin s'intéresse à la victoire du Français Fabio Quartararo au Grand Prix de Doha de Moto GP ce dimanche soir, devant Johan Zarco nouveau leader du championnat du monde. Selon, ce doublé français entre dans l'histoire du sport tricolore.

Un doublé français au Grand Prix de Doha de Moto GP ce dimanche soir. Fabio Quartararo vainqueur devant Johan Zarco nouveau leader du championnat du monde. Pour Virginie Phulpin, les images de ce podium entrent au panthéon du sport français.  

Il y a d’abord ce bonheur de l’instant. Des sourires communicatifs, une Marseillaise qu’on se surprend à entonner gaiement, une joie partagée entre les deux héros du jour, ces yeux qui brillent de fierté et d’émotion et ces rires qui mangent le visage et nous font oublier les masques le temps d’un instant. C’est un moment d’apesanteur qu’on a vécu ce dimanche soir, après une course dingue où on a vu Fabio Quartararo coincé à la 9e place, avant de le voir remonter irrésistiblement jusqu’aux avants postes. Il a effacé ses adversaires comme à la parade.

De la classe, de la détermination et ce soupçon de modestie qui rend le moment encore plus touchant. Est-ce que c’est votre plus belle victoire ? "En même temps je n’en ai pas gagné beaucoup, des grands prix", répond-il dans un grand sourire. Comment voulez-vous résister à ça ? Le pilote nous embarque dans son épopée.

À 21 ans, il a déjà gagné l’an dernier en ouverture de la saison, et tout s’est emballé, on l’a comparé au mythe de la moto Valentino Rossi, avant qu’il ne termine l’année 2020 sur une série d’échecs. Un peu lourd à porter, tout ça. Et pourtant, là, il est revenu sur le devant de la scène avec une légèreté incroyable, une tendre complicité avec l’autre Français, Johan Zarco, nouveau leader du championnat du monde. Les deux pilotes nous ont offert un bol d’air nécessaire entre la chasse aux oeufs et le début d’un nouveau confinement.  

Il y a le bonheur de l’instant, mais aussi une vraie place dans l’histoire du sport français 

Il faut remonter à 1954 pour trouver trace d’un doublé français dans la catégorie reine des motos. Au moment d’un rude hiver français et de l’appel de l’abbé Pierre pour les plus démunis, au moment de la bataille de Dien Bien Phu en Indochine. Fabio Quartararo et Johan Zarco nous font réviser nos cours d’histoire.

En sport, on a tendance à utiliser à torts et à travers le qualificatif "historique". Mais là, clairement, il a toute sa place. Le grand prix de Doha va rester dans nos mémoires. En plus, la moto n’est pas forcément le sport le plus populaire en France, si on compare avec l’Italie ou l’Espagne par exemple. Et là, on a deux pilotes qui font résonner la Marseillaise et nous font nous redresser aux doux sons de la France qui gagne. Ils vont amener beaucoup de gens à s’intéresser à cette discipline, à la découvrir.

Ce n’est pas un coup de maître qu’ils ont réalisé ce dimanche, c’est un double coup de maître. Alors merci messieurs, et vivement le prochain grand prix !