Les attentifs de Marc Mauguin : des nouvelles qui puisent leur inspiration dans un tableau d’Edward Hopper

SAISON 2016 - 2017
  • A
  • A
Partagez sur :

Chaque soir, Nicolas Carreau nous emmène à la découverte des plus belles nouveautés littéraires.

 

Les attentifs de Marc Mauguin aux éditions Robert Laffont

Ce soir, ce sont de bonnes nouvelles…

Dans ce recueil signé Marc Mauguin, intitulé Les attentifs chez Robert Laffont. Avec une très bonne idée de départ. Toutes ces nouvelles puisent leur inspiration dans un tableau d’Edward Hopper. Hopper, qui a battu le record de fréquentation pour la dernière expo de son œuvre au Grand Palais. C’était il y a quelques années. Hopper, tout le monde connait, sans forcément se rappeler de son nom. Vous savez, ce sont ces peintures de vie quotidienne en Amérique dans les années 30, un peu nostalgique. La plus connue, c’est sans doute Nighthawks. On voit des clients qui s’attardent et s’ennuient un peu dans un bar de nuit. Il y a aussi Gas, où l’on voit un homme, un pompiste manifestement, en train de vérifier ses pompes à essences au milieu d’une route déserte. On se demande ce qu’il fait là et s’il a beaucoup de clients. Eh bien Marc Mauguin répond à la question en imaginant son histoire.   

Donc on apprend comment il est arrivé dans cette station-service ?

Oui. C’était celle de ses parents. Il y est né. Il est allé à l’école un peu, mais sa mère avait du mal à se séparer de lui, alors elle préféra lui épargner l’école et la laissa là, dans la boutique. Il errait toute la journée en regardant les voitures défiler, sans jamais quitter la maison.

Mais il ne fait rien ?

Non. Il regarde son père, sa mère, il écoute, parce qu’il n’a pas vraiment le droit de parler non plus. Alors, il commence à écrire, il noircit des cahiers et fait lire ses histoires à ses parents. Tous les jours, une nouvelle histoire. À la fin de cette nouvelle, on connait beaucoup mieux cet homme dans le tableau, seul, avec les pompes à essence. Et c’est le cas de tous ces tableaux. On finit par mieux les connaitre grâce à l’imagination de Marc Mauguin. C’est souvent très beau, très émouvant. Et libre à nous d’inventer d’autres histoires à partir des mêmes peintures.

Les Attentifs donc de Marc Mauguin, chez Robert Laffont.

Les émissions précédentes