Marquée à vie d’Emelie Schepp : un polar scandinave

SAISON 2016 - 2017
  • A
  • A
Partagez sur :

Chaque soir, Nicolas Carreau nous emmène à la découverte des plus belles nouveautés littéraires.

 

Marquée à vie d’Emelie Schepp aux éditions Harper Collins

Ce soir, un polar scandinave.

Vous savez que les Scandinaves sont les spécialistes du bon polar. En l’occurrence, l’auteure est suédoise, elle s’appelle Emelie Schepp. Elle vend des dizaines de milliers de livres en Suède et dans le monde. Et elle arrive en France avec ce roman, Marquée à vie, chez Harper Collins. Un roman qui commence par un coup de fil, celui de Kerstin Juhlen. Nous sommes à Norrkoping, pas très loin de Stockholm. Kerstin appelle la police en panique : elle vient de rentrer et a retrouvé son mari, mort, dans le salon. La police arrive, on procède à toutes les vérifications d’usage. Les policiers constatent qu’il n’y pas trace de lutte, l’homme a été tué de deux balles dans le corps. On ne sait pas grand-chose, on a peu d’éléments, à part quelques lettres de menace à l’attention de M. Juhlen. Mais ce qui est étonnant, c’est qu’on ne trouve pas d’empreintes, hormis celles d’un enfant.

L’enfant du couple ?

Non. Ils n’ont pas d’enfants. La procureure Jana Berzelius, qui mène l’enquête, commence à être intriguée. D’autant plus lorsque le médecin légiste lui explique que, selon lui, la balle mortelle a été tirée sous un angle tel que le tireur devait être agenouillé ou allongé face à la victime. Bizarre, bizarre…

C’est donc bien un enfant qui a fait le coup ?

C’est un enfant qui a fait le coup. Mais on n’en saura pas plus pour l’instant parce que le gamin en question est retrouvé mort, assassiné, sur une plage pas très loin. Mais ce qui est très étrange, c’est qu’il a quelque chose gravé sur la nuque. Un mot ou un nom plutôt : Thanatos, le dieu grec de la mort ! Il faut également préciser que la procureure, Jana, l’héroïne de l’histoire a elle aussi un nom de divinité grecque gravée sur la nuque, sous ses cheveux.

Et pour démêler cette intrigue, il faut donc lire Marquée à vie chez Harper Collins.

Les émissions précédentes