Une drôle de pollution en Californie

, modifié à
  • A
  • A
Californie, tumbleweeds, illustration, DAVID MCNEW / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP 1280 5:27
© DAVID MCNEW / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Le monde dans votre radio est une chronique de l'émission Europe Soir
Partagez sur :

Certaines villes californiennes subissent une "tempête" de "tumbleweeds", des herbes qui virevoltent, au point que certains habitants ne peuvent plus sortir de chez eux.

On va d'abord prendre la direction de la Californie où les habitants de la région de Los Angeles font face à une pollution d'un genre très particulier...

Oui, vous savez ces boules de branches sèches qu'on voit passer sur une route dans les westerns, ça s'appelle des "tumbleweeds". Des herbes qui virevoltent, en français. Alors ce sont des branches de buisson un peu piquantes qui sèchent, s'envolent et qui forment des boules, un peu comme des moutons de poussière. Et ça paraît anecdotique dit comme ça mais il y a des images incroyables dans la presse américaine de maisons qui en sont presque entièrement recouvertes. On ne voit plus les fenêtres ni les portes. D'habitude, on en voit une ou deux rouler au milieu de la rue, poussées par le vent mais là, sur la chaîne ABC, un homme raconte qu'il a été bloqué plus de deux heures chez lui, sans pouvoir ouvrir ni la porte d'entrée ni la porte du garage. Il a dû appeler les secours comme des dizaines d'autres habitants depuis quelques jours. Il raconte qu'il y avait des centaines de boules, on aurait dit une tornade ! Lui vit à Victorville, près de Los Angeles, mais l'invasion touche aussi la ville de San Bernardino.

Pourquoi tout à coup cette région est envahie par cette plante ?

Eh bien d'abord parce qu'il y a en ce moment des vents très forts qui poussent toutes ces herbes sèches des zones arides vers les quartiers habités. Et puis parce que cette plante, qui a été importée par le Russes (évidemment !) au 19ème siècle se reproduit très vite. Chaque plante donne 250.000 graines qui s'envolent et font pousser des buissons un peu partout. Donc c'est une vraie prolifération et ces tumbleweeds sont souvent à l'origine d'incendie, parce que ça brûle très bien.

Et comment les Californiens s'en débarrassent alors ?

Eh bien les secours viennent avec des pelleteuses et d'énormes camions pour emporter toutes ces balles de plantes séchées. Ça ressemble un peu aux opérations de déneigement l'hiver au Canada. C'est quasiment industriel. Et puis dans les zones où elles poussent, par endroits, on vaporise des herbicides, ce qui n'est sans doute pas la meilleure solution. D'après les botanistes, la solution c'est tout simplement de reboiser, planter des arbres pour éviter que ces branches séchées ne s'envolent trop loin et se multiplient. Finalement, c'est pas le paradis la Californie !

On s'envole pour Moscou maintenant où on retrouve Elena Volochine. Les autorités russes ont déclaré la guerre à Telegram. Telegram c'est cette messagerie qui permet d'envoyer des messages cryptés depuis votre téléphone. En France, Emmanuel Macron l'utilise beaucoup mais apparemment c'est pas du goût du pouvoir russe ! Pourquoi ?

Eh bien parce que Telegram, en dehors d'être le messenger d'Emmanuel Macron, est aussi il faut le dire, celui des terroristes. C'est d'ailleurs ce qu'on lui reproche en Occident. En Russie, il est le messenger préféré des opposants. Et cela fait plusieurs années que l'Etat russe, sous prétexte de lutter contre le terrorisme et l'extremisme, lorgne les messageries instantanées et les réseaux sociaux. En réalité, il s'agit de mettre au pas les opposants à Vladimir Poutine. Les autorités ont demandé au fondateur de Telegram, Pavel Dourov, de leur remettre les clés de cryptage, il a refusé.  Dourov n'en est pas à son premier bras de fer avec le Kremlin. Fondateur du réseau "Vkontakte", le "Facebook russe", il quitte la Russie il y a quatre ans, après que l'Etat russe exige de lui le blocage de la page de l'opposant Aleksey Navalny et la violation de données d'autres opposants.

Du coup, Telegram est éteint ?

Pas pour le moment. Dourov est habitué à jouer au chat et à la souris avec le gendarme russe du numérique. Telegram change de serveurs et d'hébergeurs. Résultat, il fonctionne toujours, en revanche, d'autres sites et messageries connaissent des perturbations, comme Viber et même les musées du Kremlin.

Il y a d'autres solutions de repli ?

Alors justement l'un d'eux, le porte-parole de Vladimir Poutine, Dmitry Peskov, a déjà migré sur ICQ. Ce ne sont pas les messageries cryptées qui manquent. La décision de l'Etat russe de bloquer Telegram apparaît donc d'autant plus absurde. Mais les Russes craignent surtout que cette guerre ne s'arrête pas là.

En bref, en Ecosse, deux petits garçons de cinq et huit ans ont décidé de faire vivre la grande aventure à leur bateau pirate Playmobil...

Eh oui, au lieu de le faire naviguer dans la baignoire, ils l'ont carrément envoyé faire un grand voyage, à la Christophe Colomb, sur les mers et les océans. Ils s'appellent Ollie et Harry Ferguson. Ils ont équipé le bateau d'une puce GPS et ils le suivent à la trace. Bon, leurs parents l'ont un peu amélioré ce bateau, avec un contrepoids et du polystyrène pour qu'il flotte mieux. Le bateau est parti depuis près d'un an maintenant et il a navigué en mer du Nord, et un vrai navire l'a pris à bord et lui a permis de passer dans l'Océan Atlantique. D'ailleurs, nous aussi on peut le suivre en cliquant ici.

Un Japonais amateur, sans sponsor, a gagné le marathon de Boston cette semaine !

Oui, un fonctionnaire japonais de 31 ans, Yuki Kawauchi. Pourtant il travaillait à temps plein au Japon. Il n'avait pas exactement le profil du kenyan professionnel qui remporte ce genre de compétition. C'est le premier Japonais à remporter ce prestigieux marathon depuis 1987 ! Il a donc gagné 150.000 dollars, grâce à ce titre et il a annoncé à son retour à l'aéroport de Tokyo-Narita qu'il allait démissionner de son poste pour rivaliser avec les meilleurs coureurs mondiaux et battre son propre record : 2 heures 8 minutes et 14 secondes.