Violences conjugales : comment le mot "féminicide" s'est difficilement imposé

  • A
  • A
Désolé, ce contenu n'est plus disponible.
Le journal de 8h d'Europe 1 est une chronique de l'émission Europe Matin - 7h-9h
Partagez sur :

Le Brief, c'est un point sur l'actualité du lundi au vendredi et un format magazine le week-end. Aujourd'hui, à l'occasion de la marche contre les violences conjugales, on a voulu comprendre comment le mot aujourd'hui couramment utilisé de "féminicide" s'était imposé dans la société après avoir été longtemps cantonné aux sphères féministes.

Aujourd'hui, on prend un peu de recul avec le Brief pour parler d'un sujet sérieux et plus particulièrement d'un mot que vous allez sans aucun doute voir et entendre un peu partout si vous ouvrez un journal ou allumez la télé samedi. Ce mot, c'est celui de féminicide. Samedi après-midi, des marches contre les violences conjugales à l'appel du collectif NousToutes sont organisées à Paris, Toulouse, Bordeaux, Rennes, Lyon, Lille ou encore Grenoble.

Ce mot de féminicide s'est vraiment imposé cette année, notamment parce que le nombre de cas est en hausse par rapport à l'année dernière, avec jusqu'à présent 137 femmes tuées en France depuis janvier selon le compte Facebook Féminicides par conjoint ou ex.