Les bonnes audiences du Tour de France, les Français pollueurs et les résultats mitigés de Ryanair

SAISON 2018 - 2019 , modifié à
  • A
  • A
Désolé, ce contenu n'est plus disponible.
Partagez sur :

Le Brief - Ce qu'il ne fallait pas manquer dans l'actu à 17 heures ce lundi 29 juillet : les bonnes audiences du Tour de France sur France Télévisions, 2,7 planètes nécessaires pour les Français et les résultats mitigés de Ryanair, entre hausse du trafic et baisse du bénéfice.

Les bonnes audiences du Tour de France

Vous le savez très probablement… Egan Bernal a remporté le Tour de France, c'était hier, sur les Champs-Élysées. Laissez-moi vous parler de l'autre gagnant, France Télévisionsn qui a grimpé avec succès les montagnes de l'audience. 35,4 millions de Français ont regardé la course sur France 2 et France 3, se félicite le groupe public. Ça fait 1,4 million de téléspectateurs en plus que l'année dernière. Domination plus faible des coureurs Sky-Ineos, belles prestations des Français avec notamment Julian Alaphilippe et Thibaut Pinot. Les Français se sont ré-ga-lés devant leur poste et ça se voit au moment de se pencher sur les chiffres.

Le jour du dépassement côté français

"Make our planet great again." Oui, eh bien pas vraiment. C'est à partir d'aujourd'hui que la Terre vit à crédit, autrement dit l'humanité a consommé l'ensemble des ressources naturelles renouvelables en un an. Si on fait un zoom sur la France, on se rend compte que nous sommes de gros pollueurs. Eh oui, "si tout le monde vivait comme les Français, il faudrait 2,7 planètes", explique la WWF, qui participe à définir ce jour de dépassement. Et si vous voulez savoir si vous êtes un peu ou beaucoup responsables de ça, je vous encourage à aller faire un tour sur le site Footprint Calculator, afin d'évaluer votre empreinte écologique. Attention, il y a des surprises

Les résultats mitigés de Ryanair

Et puis on le sait le transport aérien participe énormément à l'émission de gaz à effet de serre. Parmi les compagnies les plus fréquentées, il y a Ryanair. Et ses résultats sont mitigés, on vient de l'apprendre. D'un côté, le trafic de ses passagers et le chiffre d'affaires ont bondi de 11% au premier trimestre, signe que le low-cost attire toujours plus de monde. Mais de l'autre, le bénéfice net a chuté de 20%, à 243 millions d'euros. Plusieurs explications à ça : d'abord le prix du carburant, qui augmente, comme le coût du personnel, avec un meilleur statut social pour eux. Résultat, l'année 2019 s'annonce pas franchement excellente pour Ryanair, surtout que le Brexit pourrait ternir un peu le ciel de la compagnie irlandaise.

Les émissions précédentes