L'accord de Paris mal en point, Netanyahou mis en examen, plus de bars dans les campagnes

, modifié à
  • A
  • A
Désolé, ce contenu n'est plus disponible.
Le journal de 8h d'Europe 1 est une chronique de l'émission Europe Matin - 7h-9h
Partagez sur :

Le Brief - Ce qu'il ne fallait pas manquer dans l'actu de ce jeudi 21 novembre à 20 heures : l'accord de Paris est mal en point en raison de la pollution au CO2, Benyamin Netanyahou mis en examen, bientôt plus de bars dans les campagnes.

L'accord de Paris mal en point

Désolé de commencer ce Brief avec cette musique d'enterrement, littéralement, mais on vient d'apprendre que l'accord de Paris sur le climat pouvait déjà être enterré puisqu'une étude de l'ONU montre que les températures dépasseront sans doute largement les 2 degrés prévus par le texte. Et on a un coupable dans cette affaire, c'est le charbon, la plus grosse source de CO2 dans le monde. Il était prévu de limiter son utilisation à 2 gigatonnes en 2040, sauf que les experts prévoient maintenant une utilisation d'environ 8 gigatonnes et demie par an entre 2020 et 2040.

Netanyahou mis en examen

On part maintenant en Israel où Benyamin Netanyahou a été mis en examen pour corruption, fraude et abus de confiance et ce dans différentes affaires. C'est d'ailleurs la première fois qu'un Premier ministre en exercice est mis en examen dans l'Etat hébreu. Une sale période décidément pour lui, car il pas non plus réussi à former un gouvernement et pourrait mettre un terme à sa carrière politique après cette nouvelle.

Plus de bars dans les campagnes

Une mauvaise nouvelle sur le climat, une mise en examen d'un dirigeant… Je voulais quand même terminer ce Brief en vous livrant une nouvelle un peu plus réjouissante, surtout pour les zones rurales de France. L'Assemblée nationale vient de donner son feu vert à l'ouverture de nouveaux bars dans les campagnes en remettant en circulation de nouvelles licences IV. Objectif : revitaliser les campagnes avec la possibilité pendant trois ans de créer une licence IV par déclaration auprès du maire dans les communes de moins de 3.500 habitants qui n'en ont pas actuellement, et vous en conviendrez ça en fait quand même quelques unes.