Les taux pour les prêts immobiliers vont rester bas dans les mois à venir

SAISON 2017 - 2018
  • A
  • A
2:27
Partagez sur :

Chaque matin, Emmanuel Duteil fait le point sur l'actualité économique.

Les taux pour les prêts immobilier vont rester bas dans les mois à venir.

La raison est toute simple. Vous vous en êtes surement rendu compte ces dernières années en faisant vos courses, toutes les grandes surfaces tentent de vous faire venir chez elles à coup de grosses promotions. Il y a une vraie guerre des prix entre Leclerc, Carrefour ou Casino par exemple. Pourquoi ? Parce que, souvent, on va dans telle ou telle grande surface parce que c'est meilleur marché. C'est pareil avec les banques ! Le prêt immobilier est le moyen principal pour récupérer un client. C'est pour cela qu'elles se battent toutes entre elles pour nous avoir. Un banquier l'a confirmé à Emmanuel Duteil : "dès que l'on voit que l'on décroche, on baisse nos taux pour rester dans le match. On n'arrive pas à les relever, il y a trop de concurrence".

Ça a toujours été le cas en quoi le mouvement est plus important aujourd’hui ?

Les banques ont de nouveaux concurrents qui leur piquent des clients et ça, c'est nouveau. Ces concurrents ce sont les banques en ligne. La plupart appartiennent aux gros réseaux comme Boursorama à Société Générale, Fortunéo au Crédit Mutuel, ou sont indépendants comme Orange Bank qui vient bousculer le secteur. "Le secteur bancaire est traumatisé par ces nouveaux entrants", assume un grand banquier de la place. "Ceux qui gagnent le plus de clients ce sont eux. Nous on en perd donc pour en gagner il faut se battre sur le crédit immobilier", ajoute ce banquier.

Les banques en ligne restent pourtant encore marginales ?

Oui mais c'est enfin en train d'accélérer et le mouvement est très rapide. Ces banques pour la plupart comme Orange bank sont prêtes à perdre beaucoup d'argent en proposant des services presque gratuits. Selon un autre banquier de la place, c'est dangereux pour les banques traditionnelles car ces nouvelles banques laissent penser que tout peut être gratuit. C'est donc tout cela qui explique que les crédits immobiliers vont rester très bas. Pour les gros réseaux, c'est indispensable de se battre sur ces crédits pour garder leurs positions.

Les émissions précédentes