Les starts-up n’ont jamais levé autant de fonds !

  • A
  • A
1:51
L'éclairage éco est une chronique de l'émission Europe Matin - 7h-9h
Partagez sur :

Chaque matin, Nicolas Barré fait le point sur une question d'actualité économique.

Plein d’idées, plein de projets, de l’argent qui coule à flot : que demander de plus ? C’est ce qui se passe pour les startups françaises.

La French Tech est en train de battre des records : les startups françaises ont levé près de deux milliards d’euros au premier semestre. C’est 60% de plus qu’un an plus tôt, selon les calculs du cabinet EY. En Europe, il n’y a que le Royaume-Uni qui fasse (un peu) mieux. C’est bon signe, ça veut dire qu’un vrai écosystème est en train de se développer en France. C’est quoi un bon écosystème ? La recette est vieille comme le capitalisme : c’est des capitaux et des talents. Les grands succès de la Silicon Valley sont nés là-bas justement parce que les deux y sont réunis. C’est ce qu’on est en train de faire en France.

Et d’où viennent les capitaux ?

C’est l’autre bonne nouvelle : du monde entier. On existe sur la carte. Et ces investisseurs n’hésitent plus à prendre des "gros tickets" dans des startups françaises. Sur les six premiers mois de l’année, plus de 50 entreprises ont levé entre 10 et 50 millions d’euros. Typiquement, ce sont des entreprises qui, d’ici deux ou trois ans, pourront lever plus de 100 millions d’euros. Deezer, la plateforme de musique, vient par exemple de lever 160 millions. Une autre startup, Voodoo, qui fait des jeux vidéo sur mobile, vient de récolter 170 millions d’euros auprès de Goldman Sachs. Or c’est une entreprise qui a juste cinq ans !

C’est bien mais elles ne risquent pas de se faire toutes racheter ensuite par des géants américains ?

Ça arrive bien sûr. Dans les années qui viennent, le défi ne vas pas être de rivaliser avec les géants américains, c’est trop tard. Ça va être de faire des choix et de se développer sur les créneaux dans lesquels on est attendu, notamment pour le côté "french touch" : la mode, le tourisme, la culture, le luxe. Quand on a de bonnes idées et des talents, l’argent arrive, c’est exactement ce qui se passe. Tant mieux !