En prison pour dette !

  • A
  • A
8:07
Dans l'intimité de l'Histoire est une chronique de l'émission Historiquement vôtre
Partagez sur :

Il y a une chose très personnelle, très intime, que l'on ne confie qu'à ses vrais amis : si l'on a des dettes par exemple... Dettes de jeu ? Dette fiscale pour cause de phobie administrative ? Jusqu'en 1867, tout créancier était en droit de demander la "contrainte par corps" de son débiteur et de le faire emprisonner. Paris disposait de deux prisons pour dettes : à Clichy ou à Sainte-Pélagie.