Caresses parlementaires...

  • A
  • A
4:31
Dans l'intimité de l'Histoire est une chronique de l'émission Historiquement vôtre
Partagez sur :

Chez nos parlementaires, en fait de traditions, on fait plutôt dans la légèreté. On est davantage dans l’esprit grivois Second Empire et III ème République…. pour en savoir plus, suivez moi dans l'hémicycle… Tout député français qui s’apprête à présider une séance de l’Assemblée doit caresser le sein d'une sphinge particulière avant de pénétrer dans l’hémicycle (sphinge est le féminin de sphinx; c'est un monstre fabuleux mi femme, mi lion, doté d’ailes et doté surtout de très jolis seins…). Au Sénat, pendant longtemps, la tradition était de câliner le sein d’une statue (ou éventuellement la fesse) dont le modèle avait été Meg Steinheil, la jeune femme dans les bras de laquelle mourut le Président Félix Faure. En dehors de l'Assemblée et du Sénat, quelques autres statues sont, elles, offertes à la superstition des caresseurs parisiens et touristes... Petit inventaire de ces statues que l'on "patine avec amour"...