L'Italie fait trembler les marchés

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Le monde bouge est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1 - Le 6h - 9h
Partagez sur :

Chaque jour, Axel de Tarlé fait un point sur l'économie.

Les discussions se poursuivent en Italie entre La Ligue du Nord et le Mouvement 5 étoiles.
L'arrivée d'un gouvernement populiste et eurosceptique à Rome ravive les craintes sur l'avenir de l'euro.

L'euro a survécu à la crise grecque mais survivrait-il à une crise italienne ?
Petit rappel des faits sur la crise grecque. Le gouvernement d'Athènes n'avait plus accès au marché financier et ce sont les pays européens qui ont dû prêter de l'argent à la Grèce (des centaines de milliards).
Mais là, avec l'Italie, on parle d'une économie dix fois plus importante. En gros, la Grèce c'est 200 milliards de PIB contre 2.000 milliards pour l'Italie.
On n'y est pas encore mais on commence à évoquer ce scénario épouvantable d'une Italie qui n'aurait plus accès au marché financier, comme la Grèce.

Qu'est-ce qui vous fait dire ça ? On ne voit pas d'inquiétude aujourd'hui sur les marchés.

Oui mais le coup de fusil pourrait venir des fameuses agences de notations, les Moody's et Standard & Poor's.
Car l'Italie est déja très mal notée par ces agences à cause de son énorme dette représentant 134% du PIB. En pourcentage, c'est le deuxième plus grosse dette d'Europe après la Grèce.
Donc, l'Italie est mal notée mais reste considéré comme un placement sérieux par les agences. C'est un système de notation à l'américaine avec des lettres (AA+, B-).
Si on convertit avec notre système de note sur 20, l'Italie est notée l'équivalent de 11 sur 20.
Or, il faut savoir qu’au-dessus de 10 sur 20, vous êtes considéré comme un investissement sérieux. Mais en dessous, vous êtes un placement dit "spéculatif" donc dangereux. Ce qui n'est pas anodin parce que beaucoup de fonds de retraite (c'est dans leur statut) ont interdiction de détenir des placements spéculatifs en portefeuille.
L'Italie est donc à la limite : 11 sur 20. Pour info, la France est notée l'équivalent de 18/20.
La crainte c'est qu'avec l'arrivée d'un gouvernement populiste, les agences (en l'occurence Moody's) ne baisse de deux crans la note de l'Italie qui se retrouverait à 9/20 et donc en catégorie "spéculative".
Là, c'est la crise assurée avec une Italie incapable de lever des capitaux ou de l'argent frais.
On n'en est pas là mais on voit bien que, maintenant que nous avons la même monnaie, ce qui se passe en Italie nous concerne de très près.