Un frenchie star de la draft NBA

SAISON 2016 - 2017
  • A
  • A
4:36
© Mike Stobe / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :

Xavier Yvon revient pour nous sur l'événement sportif de la semaine aux Etats-Unis, la draft NBA. 

Notre rdv tous les dimanches matin "American Breakfast"… avec notre correspondant aux Etats-Unis, Xavier YVON… Bonjour Xavier…

Good morning Sébastien… Bonjour à tous

Quel est le programme ce matin, Xavier ?

On verra qu’au pays du capitalisme, la ligue de basket est une organisation (presque) socialiste…cette semaine aussi : la Cour Suprême a défendu la liberté d’expression même pour les insultes… et vous entendrez pour la 1e fois la voix de l’influent gendre de Donald Trump.

Jeudi, il y a eu un moment très important dans la vie sportive américaine : la draft de la NBA…

Oui c’est une sorte de bourse aux joueurs essentielle parce qu’elle permet chaque année de rebattre les cartes du championnat de basket… En NBA, on retrouve toujours les mêmes équipes, il n’y a pas de montée ou de descente de division comme chez nous en football par exemple… et donc pour éviter que les meilleures équipes soient toujours les mêmes, la NBA a mis en place ce système de « draft » avec un principe assez simple : les équipes les plus mauvaises de la saison peuvent choisir les jeunes joueurs les plus prometteurs… ça se passe lors d’une cérémonie retransmises à la télé… avec les dirigeants des 30 équipes et le patron de la NBA…

SON

Vous avez d’un coté toute une liste de jeunes joueurs… et de l’autre les clubs, qui choisissent à tour de rôle, comme quand on faisait des équipes dans la cour de récré… Cette année par exemple, les Sixers de Philadelphie ont pu choisir en 1er, et ils ont embauché le jeune que tout le monde voulait…

Appliqué au foot par exemple, ça voudrait dire que le dernier de Ligue 1 Bastia cette année, aurait pu embaucher Kylian MBappé, le meilleur espoir français…

Les jeunes joueurs qui sont choisis comme ça, un peu comme sur un marché aux bestiaux, sont connus et repérés parce qu’ils jouent pour la plupart dans les équipes universitaires américaines… mais il y en a aussi du monde entier… de France notamment…

SON

cette année, le jeune Frank Ntilikina a battu le record pour un Français, en étant le 8e sélectionné… il quittera Strasbourg pour venir ici à New York jouer pour les Knicks….

Il faut bien sur espérer faire la bonne pioche… un choix judicieux peut relancer une équipe… le Français Tony Parker, par exemple, avait été sélectionné par les Spurs de San Antonio en 28e position seulement… il a mené le club à 4 titres de champions…

Rien à voir avec ce qu’il se passe en Europe, où la c’est le marché, la libre concurrence, c’est pour ça qu’on voit ces montants de transferts astronomiques, notamment en foot…

En NBA, la draft, c’est dans l’interet de tous : ça permet d’entretenir le suspense pour que le basket soit toujours aussi attractif… et c’est pareil dans les autres sports phares : le foot américain, le hockey, ou le base-ball…Dans le pays du libéralisme, on a donc la une organisation quasi socialiste de répartition des richesses et des talents.

Paradoxale Amérique… autre info cette semaine qui pourrait nous surprendre ici, Xavier, la Cour Suprême a jugé qu’on avait le droit de donner des noms insultants à des organisations…

Oui, vous voulez appeler votre groupe de musique “les Bridés” ? vous avez le droit, ont dit les juges de la Cour Suprême… même si c’est insultant pour les Asiatiques… la liberté d’expression aux Etats-Unis est un droit très large, protégé par le 1er amendement de la Constitution… et cette décision donne de l’espoir à une équipe très connue de foot américain de Washington… les « redskins », les peaux-rouges… des associations d’indiens d’Amérique essayent depuis des années de faire changer ce nom qu’ils jugent offensant.

Cette semaine, Xavier, on a aussi découvert la voix d’une des personnes les plus importantes de la Maison-Blanche : le gendre de Donald Trump…

Oui, Jared Kushner a parlé ! Conseiller le plus proche de Donald Trump, on le voit constamment au coté de son beau-père… mais on ne l’entend jamais… il a pourtant un role très large, notamment en matière de diplomatie, il est chargé par exemple de faire la paix au Proche-Orient… ce mutisme avait fait l’objet de sketchs de la part des émissions satiriques… Lundi il a donc fait un discours sur la modernisation du gouvernement fédéral… et on a enfin entendu le son de sa voix, 150 jours après son arrivée à la Maison-Blanche…

SON

Immédiatement la voix fluette de celui qui murmure à l’oreille de Donald Trump est devenue un sujet de discussion, et de moqueries, sur internet… La phrase « jared kushner parle » a été l’une des plus recherchées sur Google cette semaine.

Et on termine avec pour une fois, les Etats-Unis qui annoncent bonne nouvelle pour l’environnement…

Et oui, les grizzlys du Yellowstone sont sauvés ! enfin en tout cas ils ne sont plus en danger… le gouvernement américain vient de retirer les ours de ce parc national du Montana de la liste des espèces menacées… ils y étaient depuis 40 ans… à l’époque il en restait à peine 150… aujourd’hui ils sont plus de 700… des associations de défense de la nature ont prévu de contester cette décision en justice… parce que ça veut dire aussi que ces ours gigantesques pourront à nouveau être chassés, dès lors qu’ils sortiront des limites du parc national…

Affaire à suivre… merci Xavier, American Breakfast revient la semaine prochaine.

Bon dimanche !

Les émissions précédentes