L'Obamacare continue de faire débat

SAISON 2016 - 2017
  • A
  • A
4:52
© SAUL LOEB / AFP
Partagez sur :

Après les promesses de campagne de Donald Trump de supprimer la réforme de santé de l'ancien président, l'Obamacare continue de défrayer la chronique aux Etats-Unis. 

Notre rdv tous les dimanches matin « American Breakfast »… avec notre correspondant aux Etats-Unis, Xavier YVON… Bonjour Xavier…

Good morning Wendy… Bonjour à tous

Quel est le menu ce matin, Xavier ?

Un gros morceau : la bataille de l’Obamacare, on fera un point météo et politique, et vous verrez quel impact le réchauffement climatique pourrait avoir sur le brunch des Américains…

C’est parti, on commence avec le débat qui fait la Une aux Etats-Unis autour de l’assurance-maladie…

Oui parce que les Républicains ont lancé cette semaine ce grand chantier : le remplacement de la réforme santé emblématique de Barack Obama.C’était la promesse la plus répétée par Donald Trump pendant la campagne…

C’est un sujet qui a l’air complexe, mais on va essayer d’en saisir les enjeux…

Les Américains n’ont pas notre système de sécurité sociale… soit ils ont une assurance-santé via leur employeur, soit ils la prennent individuellement auprès de compagnies privées… mais ça c’est cher et certains n’en ont pas les moyens… Les plus pauvres et les plus agés bénéficient quand même d’une aide publique…

Barack Obama quand il était président a voulu que le maximum d’Américains soient couverts quand ils ont des soucis de santé… C’est sa fameuse loi « Obamacare »… elle a permis à 20 millions d’Américains qui n’avaient pas de couverture santé d’en avoir une…

Les Républicains détestent cette loi parce qu’elle coute cher à l’Etat, parce qu’elle a fait augmenter certaines primes d’assurance, et les plus conservateurs estiment que ça n’est pas au gouvernement de gérer la santé des Américains… Ecoutez par exemple cet élu de l’Utah qui renvoie ses concitoyens à leur responsabilité personnelle…

SON "Plutôt que de dépenser des centaines de dollars dans ce nouvel iPhone qu’ils adorent, peut-être qu’ils devraient investir dans leur santé.. A eux de prendre ces décisions"

Au moins c’est franc ! et donc que proposent les Républicains à la place ?

C’est là que ça se corse… le patron de la Chambre des représentants, Paul Ryan, a fait une démonstration powerpoint devant les caméras, en bras de chemise et télécommande à la main…. (SON)…

L’idée c’est : moins d’Etat et moins de règles pour le marché de l’assurance…

Le problème c’est que des millions d’Américains pourraient perdre leur couverture santé… ça inquiète les républicains les plus modérés… alors il est prévu de garder qq acquis de l’Obamacare…

sauf que pour les plus conservateurs ça ne va pas assez loin, et ils menacent de ne pas voter la réforme qu’ils surnomment même « Obamacare light »

Il y a donc une bataille politique féroce dans le camp républicain au Capitole à Washington en ce moment… et Donald Trump y pèse de tout son poids de président… il reçoit les principaux élus pour tenter d’aplanir les différences… il a même invité les plus récalcitrants à une soirée bowling – pizza à la Maison-Blanche la semaine prochaine…

Le président connait les enjeux : parmi les Américains qui ont le plus à perdre dans cette réforme, il y a beaucoup d’électeurs de Donald Trump, notamment la fameuse classe ouvrière blanche du Midwest.

Affaire à suivre… dans l’actualité de cette semaine aux Etats-Unis, Xavier, il y avait aussi la météo !

Oui, c’est déjà le printemps ici, ou presque… températures très douces et grand soleil chez moi à NY toute la semaine, bon sauf vendredi où on a eu de la neige d’un coup… c’est un peu perturbant…

A Washington les fleurs des cerisiers japonais sont en avance… leur éclosion est un événement qui draine un million de touristes chaque année…et  c’est pareil un peu partout dans le pays, on a battu 1500 records de chaleur le mois dernier…

C’est simple les Etats-Unis ont vécu le 2e mois de février le plus chaud depuis que l’on relève les températures… Une preuve de plus du réchauffement climatique, expliquent les experts… une raison de plus de lutter contre les activités humaines qui perturbent le climat…

Oui sauf que Scott Pruitt, le tout nouveau patron de l’agence pour l’environnement, nommé par Donald Trump n’est pas tellement de cet avis… SON « croyez vous que les émissions de CO2 sont le principal responsable du déréglement climatique ». lui demande un journaliste… SON « Non, répond celui qui fait office de ministre de l’environnement ,  mesurer avec précision l’impact de l’activité humaine sur le climat c’est très difficile, donc non je ne suis pas d’accord, le dioxyde de carbone n’est pas un contributeur principal au réchauffement climatique »…

Pas étonnant de la part d’un homme qui a combattu les mesures de l’Administration Obama contre la pollution des voitures et des usines…. Et dont la mission est désormais d’annuler ces réglementations écologiques.

Et pourtant le réchauffement climatique a des conséquences inattendues dans l'assiette des Américains ?

Oui figurez-vous que l'Amérique pourrait se retrouver à court de... sirop d'érable ! Il n’a pas fait assez froid dans le Nord-Est où il est principalement produit… la sève coule des arbres trop tôt et trop vite, et la récolte devrait donc être réduite cette année… -75% disent certains producteurs … un pancake tout nu sans sirop d’érable, quel « cauchemar », écrit la revue gastronomique Food & Wine… on en est pas encore à la pénurie, mais les prix pourraient augmenter… C'est l'American Breakfast qui est menacé!

Oui le vrai, mais pas cette chronique que l'on retrouve la semaine prochaine avec vous Xavier !

Oui rendez-vous dimanche prochain avec les pancakes !

Les émissions précédentes