Le 4 juillet, vague de naturalisation

SAISON 2016 - 2017
  • A
  • A
4:35
© PAUL J. RICHARDS / AFP
Partagez sur :

Sonia Dridi revient sur l'actualité de la semaine outre Atlantique. 

Notre rdv tous les dimanches matin « American Breakfast »… avec notre correspondante aux Etats-Unis, SONIA DRIDI… Bonjour SONIA…

Good morning Sébastien… Bonjour à tous

Quel est le programme ce matin ?

Eh bien on va débuter ce « breakfast » en rencontrant de nouveaux citoyens américains / Vous verrez que pendant le weekend de la fête nationale du 4 juillet, le gouverneur du New Jersey n’a pas manqué de se faire remarquer. Puis on parlera du bras de fer qui oppose le président aux Etats fédérés.

Alors on commence avec ce fameux « 4th of july », la fête qui célèbre la déclaration d’indépendance des Etats-Unis – comme notre 14 juillet, le 4 juillet est un jour férié qui permet aux familles et amis de se rassembler. Et en ce jour si symbolique, des cérémonies de naturalisations ont été organisées dans plusieurs villes du pays ?

Oui le 4 juillet est synonyme aux Etats-Unis de barbecues, de parades et d’une bonne dose de patriotisme. Quel meilleur jour pour devenir Américain ! Plus de 65 cérémonies de naturalisation se sont déroulées pendant ce long weekend. J’ai assisté à l’une d’entre elles en Virginie, dans les jardins de la demeure du 1er président des Etats-Unis, Georges Washington. Un endroit majestueux pour accueillir quelques cents nouveaux Américains originaires de 44 pays. Déjà très patriotes, beaucoup portaient un tshirt ou une robe aux couleurs de l’Amérique. La main sur le coeur ils ont dû prononcer le serment d’allégeance au drapeau des Etats-unis

On lisait la fierté et le soulagement sur les visages. Petit drapeau américain dans la main, JULIETTE CAVEN, 34 ans, originaire du Nigéria était très émue. Elle est arrivée aux Etats-Unis comme étudiante

SON "Je suis si heureuse, cela fait 17 ans que j’attends ! Enfin je suis une citoyenne !"

Beaucoup de ces nouveaux citoyens ne sont toutefois pas des grands fans de leur premier président, Donald Trump.

SON"Ahhhh vous savez j’aurais préféré que ce soit Obama mais bon, à ce point là, je suis juste contente d’être américaine !!"

On le sait, Trump ne s’est pas fait que des amis sur le sujet brûlant de l’immigration.

Ces nouveaux citoyens n’ont plus qu’à bien se tenir ! Bon et pendant ce long weekend du 4 juillet,  le gouverneur de NY proche de Trump s’est retrouvé au cœur d’une polémique

Et oui, c’est pas très malin de sa part. Chris Christie le gouverneur républicain du NJ a fait fermer des plages de son Etat en raison du blocage lié au manque d’accord sur le budget, entre républicains et démocrates. Mais une photographe l’a pris en flagrant délit : on le voit bien installé sur sa chaise, casquette vissé sur la tête, aux côtés de sa famille sur l’unes des plages fermée au public. Vous vous en doutez ce n’est pas passé auprès des contribuables. Il est vite devenu la risée des réseaux sociaux : des internautes ont détourné la photo pour mettre le gouverneur dans des situations incrongrue, par exemple sur sa chaise de plage en plein milieu du bureau ovale ! Ça ne risque pas de faire remonter sa côte de popularité la plus basse pour un gouverneur dans l’histoire : selon un dernier sondage il n’est crédité que de 15% d’opinions favorables

Donald Trump lui aussi reste très impopulaire aux Etats-Unis avec seulement 36% d’opinions favorables et un nouveau champs de bataille s’ouvre pour lui : il fait face à la fronde des Etats, c’est ça ?

Oui, un bras de fer se déroule entre le président et une majorité d’Etats du pays. Début Mai Trump a annoncé la création d’une commission électorale pour examiner la régularité des élections. Cette commission a demandé à tous les Etats de fournir des fichiers avec le nom, la date de naissance, l’adresse, le casier judiciaire ou encore l’affiliation politique de leurs électeurs.

Je vous laisse écouter l’un des membres de cette commission, Ken Blackwell, un républicain de l’Ohio.

SON"Vous avez des gens qui se sont enregistrés pour voter dans deux Etats ou il y a des gens qui sont décédés et toujours enregistrés comme électeur. Cela crée de la vulnérabilité pour l’intégrité du système. Si il y a de la vulnérabilité dans le système qui permet à des bulletins de vote illégaux d’être enregistrés alors vous détruisez l’intégrité et la confiance dans le système"

Alors il y a surtout derrière cette requête une obsession de Trump : il a perdu le vote populaire face à Hillary clinton et veut absolument prouver que des électeurs illégaux ont été voté. Mais presque tout les Etats, 44, ont déjà refusé tout ou partie des demandes. Ils mettent en avant l’inquiétude des habitants sur la protection de leurs données. Certains considèrent que c’est aussi un moyen pour l’administration de limiter l’accès au droit de vote chez certaines minorités. Le secrétaire d’Etat du missisipi un républicain a envoyé ballader poliment la  commission en lui suggérant d’aller « piquer une tête dans le golf  du Mexique

Ambiance ! Et, plus « light », on revient sur une histoire d’amour de deux icônes des années 90 !

Oui, vous vous souvenez du légendaire rappeur Tupac ?

Of course !

Eh bien le site américain TMZ a publié Une lettre de rupture du rappeur à la chanteuse Madonna. Il y avoue avoir notamment mis fin à sa relation discrète avec la superstar car elle était blanche et il craignait que cela compromette sa carrière. Il ajoute ne jamais avoir voulu lui faire du mal…. Emotions garantie pour les fans du chanteur assassiné en 96, un an après cette rupture. Cette lettre va être vendue aux enchères fin juillet. Prix de départ 100 000 dollars !

Avis aux amateurs….Mais on peut faire tant d’autres choses avec 100 000 $ !!Merci Sonia pour ces nouvelles de Washington, American Breakfast revient à la rentrée !

Merci et bel été !

Les émissions précédentes