Où en est le marché du streaming musical ?

SAISON 2017 - 2018 , modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

Le leader du secteur, Spotify, entre en bourse à New York mardi. Apple Music et Deezer se battent également sur ce marché.

Le service de streaming Spotify entre en bourse mardi. Avec des marques comme Deezer, le petit français, Apple Music ou encore Spotify, le suédois, qui est leader du marché, le marché du streaming est de plus en plus important. 

Si ce n'est pas ce que vous utilisez voilà comment ça fonctionne : vous téléchargez l'application du service auquel vous vous êtes inscrit sur votre ordinateur, votre tablette ou votre smartphone et vous pouvez ensuite écouter en illimité toutes les chansons que vous souhaitez pour généralement 9,99 euros par mois. C'est une sorte de bibliothèque musicale géante et illimitée. Tous ces services proposent également des playlists musicales qui regroupent les chansons par thématiques ou par dates de sortie par exemple. Il y en a pour les fans de pop, de rock ou de rap par exemple. Certains services proposent même des playlists personnalisées en fonction de ce que vous avez écoutez précédemment. L'idée est de faire découvrir aux utilisateurs de nouvelles chansons en permanence pour qu'ils restent abonnés.

Un modèle qui soulève des questions

Globalement le marché se porte bien. Le premier, Spotify, compte un peu plus de 70 millions de personnes qui payent chaque mois pour l'utiliser. Apple Music est deuxième avec 38 millions d'abonnés dans le monde. Deezer, le petit français, est bon dernier et à un peu de mal à se développer, mais malgré tout c'est grâce à tous ses services que le marché de la musique progresse. Dans les mois et les années à venir, ces services misent beaucoup sur les enceintes intelligentes (Google Home, Alexa ou encore HomePod) qui permettent d'écouter de la musique simplement en les interpellant, notamment en disant "Ok Google, fais-moi écouter Ed Sheeran".

Malgré cette réussite, certains s'inquiètent des conséquences du modèle économique du streaming sur la création musicale. Le modèle de rémunération fait en effet que seuls ceux qui sont très populaires gagnent vraiment de l'argent. Pour les autres c'est nettement plus compliqué et ces services pourraient donc conduire à une uniformisation de l'offre musicale. Un dernier point fait débat : l'entrée en bourse de Spotify qui est un échec pour l'Europe. Spotify est en effet une entreprise suédoise et donc européenne, mais elle a décidé d'entrer en bourse à New York, aux Etats-Unis. Un signe, une fois de plus, que l'Europe a le plus grand mal à retenir ces pépites.

Les émissions précédentes