3:06
  • Copié
, modifié à

Chaque matin, Pierre de Vilno fait le point sur les dernières innovations automobiles.

Certains se souviennent peut être que Pierre de Vilno a pris l'antenne vendredi en avouant avoir eu "quelques petites contrariétés". Retour sur les faits : nous avons, à proximité d'Europe 1, la contre allée de l'avenue Montaigne, où les places sont, encore pour l'instant, gratuites. Pierre y a mis une de ses voitures d'essai le soir, en espérant de tout cœur la retrouver le lendemain, puisqu'il partait en week-end, pour les fameux essais avec madame.

Sauf que...

En arrivant en pleine nuit par d'autres moyens, voilà que la voiture en question n'est plus garée à l'emplacement en question. Affolé, la pensant volée, voilà que Pierre se précipite sur les conseils de Marion sur le site de la fourrière. Après tout, il arrive que la police déplace des voitures près des Champs-Élysées pour des visites d’État et effectivement, sa voiture a été tout simplement emmenée à la fourrière.

Elle avait donc été "déplacée" ?

Pas du tout, elle a été embarquée ! Et le tort de Pierre quel est-il ? De l'avoir garée à moins de cinq mètres en amont d'un passage piéton, ce qui est interdit depuis le décret récent du 2 juillet 2015. Alors là, dans la série on a tout vu, Pierre s'inscrit en faux devant cette mesure qu'il trouve totalement scandaleuse et totalement hypocrite.

Mais pourquoi?

Parce que le principe, lui, est bon : une voiture garée juste devant un feu, pour peu qu'elle soit grosse ou sans vitres comme ces camionnettes de livraison et de travaux qui envahissent les places de Paris et qui empêchent de voir quoi que ce soit, cette voiture masque tout. Alors devant un feu, c'est vrai : le feu il est vert ? Il est rouge ? Impossible de savoir. D'autre part, une voiture qui démarre un peu vite de sa place a des risques de percuter les piétons. Donc la mesure, en soi est bonne.

Mais en quoi est-elle hypocrite?

Elle l'est à triple titre :
- D'abord, c'est un décret de juillet et tout ce qui passe en été est invisible.
- L'arnaque, c'est qu'elle n'englobe pas les places dites "aménagées", c'est-à-dire les places payantes, livraison, handicapés ou encore Autolib. Mais en matière de visibilité du feu, ça change quoi que la place soit gratuite ou payante ? La voiture devant le feu masque le feu.
- Enfin, elle est hypocrite car elle dit vouloir inciter la marche à pied et le vélo. Effectivement, les vélos se mettent théoriquement devant les voitures au feu mais cela est un éternel débat en forme de serpent de mer. On veut mettre les gens au vélo et à la marche à pied. Mais que fait-on des mères de famille avec quatre enfants à trimballer depuis la banlieue ? Des personnes âgées qui pour autant n'ont pas le macaron handicapé ? Des personnes ayant besoin de transporter des choses? Etc...

Non, la réalité, c'est que c'est une mesure uniquement destinée à faire payer les contribuables : 135€ pour la fourrière + les frais de gardiennage + re-135€ pour la contravention. Alors plus de 300€ prétendument au nom de la sécurité routière, plutôt que, la première année au moins, mettre un papillon sous forme d'avertissement pour au moins informer les gens. Là, ça s'appelle tout simplement du racket !

Les chroniques des jours précédents