2:59
  • Copié
, modifié à

Notre journaliste comment les qualités de la nouvelle Tesla électrique destinée au grand public. 

Elle était un mythe depuis deux ans, elle est maintenant une réalité. La Model 3 de Tesla vient d’être présentée et elle est d’autant plus réelle qu’à ce jour, 250.000 personnes l’ont pré-commandée. Ce n’est pas juste un coup de fil à votre concessionnaire ou un bout de papier signé, c’est un formulaire en ligne, avec 1.000 dollars minimum d’acompte et votre numéro de carte bancaire. Si vous vous désistez, tant pis pour vous, on ne vous rendra pas votre argent. 

Ça correspond bien à l’esprit Elon Musk, le patron de Tesla. Avec lui, c’est noir ou blanc, oui ou non. Après tout, c’est bien lui qui il y a trois ans, créait la model S. Alors que tout le monde rigolait à l'époque, il est aujourd'hui le premier vendeur de voitures électriques au monde.

Pour ce modèle, il y va fort également. Plus petite et sans doute moins luxueuse que sa belle grande sœur, elle n’en perd pas moins en aérodynamique, en style (elle conserve cette forme ovale, qui lui laisse beaucoup de place à l’intérieur, avec ce bel écran tactile) et puis surtout, elle reprend la technologie Tesla : un châssis de batteries, avec au bout un moteur électrique qui propulse ce modèle de 0 à 100 km/h en moins de six secondes. C’est la performance d’une voiture de luxe.

345 kilomètres d'autonomie. Aujourd’hui, on en est encore à l’âge de pierre en matière de batteries électriques, c’est comme si on regardait les premiers téléphones portables des années 80. Bref, pour ce modèle, on annonce 345 km. C'est pas mal car sa grande sœur est annoncée à 100 de plus mais coûte trois fois plus cher. En effet, ce modèle est annoncé à 35.000 dollars, c’est à dire un peu plus de 30.000 euros. Cela dit, comme ça a été le cas avec la model S, il se peut que les Européens paient le prix américain en euros.

Le prix d'une Mégane bien équipée. Qu’à cela ne tienne, 35.000 euros, moins le bonus écologique ça nous ramène cette voiture au prix d’un C4 Picasso, une 308 ou une Mégane bien équipée. Pour ceux qui meurent d'envie de franchir le cap, la Model 3 sera disponible en Europe en 2018.

En France, cette voiture se vendra-t-elle ?

En France la voiture électrique représente 1% des ventes. La grande star jusqu’à présent c’est la Zoé, avec 150 km d’autonomie. Conclusion ? Ceux qui achètent électrique n’ont pas encore la notion de la distance. Pour eux, c’est excellent en ville, mais c’est tout. D’autre part, il faut accompagner les acheteurs. Aujourd’hui, seuls ceux habitant une maison peuvent concrètement se brancher, pour la recharger. Les copropriétés sont contre, et les bornes autolib saturées. En changeant ça, avec un partenariat public avec les électriciens, comme a fait la Norvège, alors peut-être qu’on arrivera à changer les mentalités.