Innovation : l'imprimante 3D s'invite dans les cuisines

SAISON 2015 - 2016 , modifié à
  • A
  • A
2:31
Partagez sur :

Chaque matin, Anne Le Gall nous présente une nouveauté ou une innovation pour faciliter notre quotidien.

Innovation en matière de consommation : l'alimentation du futur avec des plats dont on pourra bientôt choisir la forme ou la texture sur mesure.

Aujourd'hui, il est difficile de faire manger des épinards à un enfant qui n'aime pas ça. Mais d'ici quelques années, au lieu de poser une cuillerée d'épinards au milieu de l'assiette, vous pourrez lui proposer une magnifique sculpture verte de dinosaure en épinards. Pour épater les invités, vous pourrez bientôt poser au moment du dessert, une copie d'une sculpture de Rodin ou une reproduction de la tour Eiffel en chocolat ou en biscuit sablé. Tout ça sans trop de trop de travail, car dans quelques années, nous aurons peut-être tous dans la cuisine, un nouvel appareil qui ressemble à un mini four et qui est en réalité une imprimante 3D alimentaire.

Devra-t-on la charger avec des cartouches de nourriture ?

Oui, ce sont des machines qui contiennent des petits récipients chauffants en inox que l'on peut remplir d'ingrédients comme des purées de légumes, de la viande hachée, des sauces ou du chocolat pour les desserts. Ensuite, on programme une sculpture et la machine, qui possède un bras motorisé avec une sorte de seringue au bout, se met à déposer les couches d'aliments au bon endroit de l'assiette pour réaliser la sculpture.

L'utilité est-elle uniquement esthétique ?

Non, certains pensent aussi utiliser des imprimantes de ce type pour préparer de la nourriture à texture douce pour les bébés ou les personnes âgées car aujourd'hui pour les personnes qui ont du mal à mastiquer, on n'a pas d'autre options que de proposer des purées. Demain, on pourra reconstituer des "plats normaux" en texture souple comme la cuisse de poulet qui sera sculptée en purée de poulet pour être facilement mangeable, pareil pour les carottes qui l'accompagneront. Il y a un projet très sérieux, le projet "performance", qui est financé à hauteur de trois millions d'euros par l'Union européenne, pour développer ce type de recettes pour les maisons de retraite.

Quand est-ce que ce sera disponible ?

C'est déjà disponible pour ceux qui en ont les moyens. Un modèle d'imprimante, qui s'appelle Foodini, est déjà opérationnelle dans certaines cuisines de grands chefs mais elle coûte un peu moins de 1.000 euros. Cette machine créée par une entreprise espagnole permet de préparer de magnifiques assiettes, elle permet par exemple de faire une sculpture en purée de pomme de terre en une minute et demi. Pour les sculptures en chocolat c’est un peu plus long, mais les modèles d'imprimantes sont en train de se perfectionner pour gagner en rapidité. Si les clients sont au rendez-vous, les prix de ces machines devraient aussi baisser dans les 10 ans à venir.

Les émissions précédentes