Une ministre "Reine du shopping", la fin de France Ô et une miss disqualifiée après s'être engagée dans la lutte contre le cancer du sein

, modifié à
  • A
  • A
8:22
Le journal des médias est une chronique de l'émission Culture médias
Partagez sur :

Cette semaine, Roselyne Bachelot sera candidate des "Reines du shopping" sur M6. L'émission avait été tournée bien avant qu'elle soit nommée ministre de la Culture. Ce samedi, TF1 lançait sa nouvelle saison de "The Voice Kids" avec Kendji Girac comme nouveau membre du jury. Une candidate à l'élection de Miss Guadeloupe a été disqualifiée pour avoir posé seins nus dans une campagne de sensibilisation à la lutte contre le cancer du sein. Ce dimanche soir, à la fin de son 20 heures sur France 2, Thomas Sotto a rendu hommage à la chaîne de l’outre-Mer, qui a cessé d’émettre cette nuit.

Du jamais vu dans une télé-réalité : une ministre en compétition !

Cette semaine, l’émission "Les Reines du shopping" animée par Cristina Cordula accueille cinq shoppeuses célèbres. La ministre de la Culture et la chroniqueuse télé se mesureront à la chanteuse Julie Zenatti, la décoratrice Emmanuelle Rivassoux et l’animatrice Julia Vignali dans ce concours de looks. L’argent récolté par la gagnante sera évidemment reversé à une association.

Comment Roselyne Bachelot, nouvelle ministre de la Culture, s’est-elle retrouvée là-dedans ?

Cristina Cordula avait déjà travaillé avec elle à la radio. En début d’année, avant la nomination de Roselyne Bachelot, elle lui en a donc touché deux mots directement, comme elle l’a expliqué à Louise Bernard.

Roselyne Bachelot a été nommée ministre très récemment. Comment se fait-il qu’elle n’ait pas demandé à être coupée au montage ?

D’abord parce que c’est impossible. Chaque semaine, cinq candidates s’affrontent du lundi au vendredi et elles ont chacune leur jour où elles doivent essayer des tenues. On ne peut pas retirer une candidate sans avoir à jeter à la poubelle toutes les émissions de la semaine. Pour éviter d’en arriver là, M6 a dû s’assurer que le retour à la politique de Roselyne Bachelot ne posait pas de problème. Cette semaine spéciale démarre donc ce lundi à 17h25, et l’épisode où Roselyne Bachelot doit faire son shopping et composer sa tenue sera diffusé jeudi.

Les audiences de samedi soir !

Un samedi important, TF1 lançait la septième saison de "The Voice Kids". Le retour du télé-crochet version enfants marquait en quelque sorte le coup d’envoi de cette rentrée télé. "The Voice" et "The Voice Kids" sont deux des programmes phare de la chaîne.

Qu’est-ce qui change cette saison ?

D’abord, "The Voice Kids" récupère sa case du samedi soir, après deux saisons de diffusion le vendredi. Le jury évolue avec l’arrivée d’un petit nouveau : Kendji Girac. Il remplace Amel Bent, partie coacher les talents dans la version adulte de "The Voice". Kendji avait été révélé par "The Voice", dont il a remporté la troisième saison, ce que l’émission n’a pas manqué de nous rappeler de manière pas hyper subtile.

Côté audiences, ça a donné quoi ?

Il n’y a pas eu de gros effet de curiosité pour l’arrivée de Kendji. L’émission s’est classée deuxième derrière le téléfilm policier de France 3, avec une moyenne de 3,4 millions de téléspectateurs, mais elle s’est quand même confortablement imposée sur la cible fétiche de TF1, la fameuse femme responsable des achats de moins de 50 ans. Sur un an, le lancement de "The Voice Kids" est en baisse de 100.000 fidèles et perd un peu moins d’un point de part d’audience sur la cible.

Un sein qui fait trembler le concours Miss France.

L’élection de Miss Guadeloupe se tenait samedi soir, mais elle a fait parler d’elle un peu plus tôt dans la semaine. Une candidate, Anaëlle Guimbi, a été disqualifiée à quelques jours du grand soir après que des photos d’elle seins nus ont refait surface. Or, le règlement Miss France est formel, une candidate qui a posé dénudée par le passé ne peut pas participer au concours. Cette règle s’applique aussi bien pour l’élection nationale que pour les éditions locales. Oui mais voilà, ces photos, où la jeune femme est recouverte de peinture,  ont été prises dans le cadre d’une campagne de sensibilisation à la lutte contre le cancer du sein. La présidente du comité Miss France, Sylvie Tellier, prise à partie sur les réseaux sociaux, a elle-même reconnu ce week-end que les clichés n’avaient rien d’obscène ou de vulgaire.

On ne peut pas faire une exception dans ce cas ?

C’est la question que l’AFP a posée à Sylvie Tellier. Mais selon elle, impossible de déroger à la règle. La patronne des Miss se dit "désolée et attristée par la situation" mais en cas de dérogation, le comité guadeloupéen pourrait éventuellement faire l’objet de poursuites de la part d’autres candidates.

La fin de France Ô.

Ce dimanche soir, à la fin de son 20 heures sur France 2, Thomas Sotto a rendu hommage à la chaîne de l’outre-Mer, qui a cessé d’émettre cette nuit. C’est à 0h49 précisément que France Ô a tiré sa révérence, après une rediffusion du concert "L’Outre-mer fait son Olympia". Quand le rideau est tombé, pas de feu d’artifice ou d’hommage. Une simple bande-annonce a promis aux téléspectateurs que France télévisions n’allait pas oublier les Outre-Mer malgré la fin de France Ô. Mais pas d’écran noir pour autant. La chaîne va continuer à émettre sur le canal 19 pendant une semaine jusqu’à sa mort officielle, le 31 août prochain. C’est ce jour-là que la fréquence s’éteindra pour de bon.

Qu’est-ce qui va se passer pendant une semaine ?

Depuis cette nuit, des bandes annonces se succèdent pour des programmes traitant de l’outre-Mer et diffusés sur les autres chaînes du groupe public. Les téléspectateurs peu attentifs ne réaliseront donc peut-être même pas que la chaîne a cessé d’émettre. La semaine prochaine, en revanche, c’en sera bel et bien fini de France Ô. Une aubaine pour une autre chaîne publique, franceinfo, qui profitera de  l’occasion pour passer en haute définition, même si elle conservera pour l’instant son canal, le 27.