Les coulisses média d’un geste fort, les dessous des services publics, une interview inattendue et une première pour la France

8:19
  • Copié

Le match entre le PSG et Instanbul qui a été interrompu ce mardi n'a repris que le lendemain à 18h55, à la demande de RMC Sport, la chaîne qui diffusait la rencontre et qui était en charge de la production. Journée importante dans le feuilleton Mediapro, c’est l’heure des premières conclusions pour Marc Sénéchal. C’est lui que le tribunal de commerce de Nanterre a nommé pour arbitrer le litige entre Mediapro et la Ligue de football professionnel. Le retour de "Cash Investigation" sur France 2, avec une enquête sur le service public, l'équipe d’Elise Lucet s’intéresse ce soir au premier employeur en France, l’État. La France organisera l’Eurovision Junior l’année prochaine. Netflix prépare une nouvelle émission consacrée aux gros mots qui sera présentée par Nicolas Cage. Mariah Carey a indiqué qu’elle avait entamé des discussions pour adapter son autobiographie, sortie en octobre dernier.

Les coulisses de la diffusion très mouvementée du dernier match du PSG

C’était en Ligue des champions, mardi soir. Les Parisiens affrontaient un club d’Istanbul, mais le match a été interrompu dès la 13e minute à cause d’un comportement à caractère raciste de l’un des arbitres. La situation était totalement inédite : les joueurs des deux équipes ont quitté le terrain. Et le match n’a repris que le lendemain à 18h55, à la demande de RMC Sport, la chaîne qui diffusait la rencontre, et qui était en charge de la production. C’est ce que nous a révélé le directeur des rédactions de RMC Sport, Rodolphe Massé. La chaîne avait délocalisé son plateau au Parc des Princes, ce qui lui a permis d’être au plus près des événements, mais qui a eu un coût. Un coût qui s’est alourdi puisqu’il a fallu rester sur place ce mercredi et produire la deuxième partie du match.

Journée importante dans le feuilleton Mediapro.

Ce jeudi matin, c’est l’heure des premières conclusions pour Marc Sénéchal. C’est lui que le tribunal de commerce de Nanterre a nommé pour arbitrer le litige entre Mediapro et la Ligue de football professionnel. Lors du conseil d’administration de la Ligue, Marc Sénéchal va évoquer la seule option viable pour une sortie de crise, selon "L’Equipe" : récupérer les droits cédés à Mediapro. Une solution qui entraînerait la fermeture de la chaîne "Téléfoot", distribuée par les fournisseurs d’accès et que Mediapro devrait dédommager. C’est cette équation qui doit être résolue, avant que Canal+ ne puisse officiellement entamer des négociations pour reprendre les droits et venir au secours de la Ligue.

Le retour de "Cash Investigation" sur France 2, avec une enquête sur le service public.

L’équipe d’Elise Lucet s’intéresse ce soir au premier employeur en France, l’État. Il est partout que ce soit à l’hôpital, à Pôle Emploi, dans les CAF et à France 2, aussi. Comment fonctionnent ces entités pilotées par l’Etat alors qu’une politique d’économies budgétaires est menée depuis de longues années ? France 2 promet de montrer la réalité des services publics, bien loin des clichés de stabilité de l’emploi, de jobs tranquilles et de salaires garantis. Pour parvenir à ces révélations, la journaliste Marie Maurice s’est notamment fait embaucher dans un service de nettoyage, auquel certains hôpitaux publics sous-traitent leur entretien. Une enquête réalisée avant la crise du COVID. "Cash investigation" s’est également infiltré à Pôle Emploi et dans des préfectures, où des jeunes en service civique remplacent parfois des agents publics. Et le diagnostic est le même dans ces différentes entités, comme l’a expliqué Marie Maurice à Louise Bernard. "Services publics : liberté, égalité, rentabilité ?" c’est le nouveau document de "Cash investigation" ce jeudi soir à 21h05 sur France 2.

Une interview inattendue, donnée au magazine "Forbes".

Celle de François Hollande. Inattendue parce que le magazine économique n’est pas forcément le média dans lequel on attendrait l’ancien président de la République. François Hollande y évoque longuement l’un des grands chantiers de son quinquennat, l’économie sociale et solidaire. Mais il est aussi interrogé sur les mots très durs qu’il avait eus sur le monde de la finance lors de la campagne présidentielle de 2012. Huit ans plus tard, il s’en explique dans cet entretien, comme l’a révélé le rédacteur en chef du magazine, qui a réalisé l’interview, Yves Derai. François Hollande explique qu’il n’a rien contre les banques, à partir du moment où elles permettent de soutenir les entreprises et les particuliers qui font tourner l’économie réelle. Ce qu’il dénonçait, c’était les pratiques spéculatives outrancières, ou le recours aux paradis fiscaux, par exemple. Le nouveau numéro de "Forbes", consacré au luxe et à la philanthropie, est dans les kiosques depuis ce jeudi matin.

La France organisera l’Eurovision Junior l’année prochaine.

Valentina c’est celle qui a remporté l’Eurovision Junior il y a dix jours. Et grâce à elle, la prochaine édition du concours aura lieu en France pour la première fois. C’est la tradition, le pays qui remporte l’Eurovision accueille l’édition suivante, mais ce n’est pas automatique. Ce mercredi, France Télévisions a confirmé son intention d’organiser l’Eurovision Junior 2021. Pour l’instant, on ignore quelle ville accueillera le concours, et à quelle date il sera organisé.

Netflix prépare une nouvelle émission consacrée aux gros mots.

C’est l’acteur Nicolas Cage qui va la présenter. Ça va s’appeler "The History of Swear Words" soit en français, "l’histoire des gros mots". Netflix a commandé six épisodes, au cours desquels le comédien interrogera des historiens, des comédiens ou encore des experts en étymologie.

Un nouveau projet pour Mariah Carey.

La chanteuse a indiqué qu’elle avait entamé des discussions pour adapter son autobiographie, sortie en octobre dernier. Elle s’était hissée en tête des best-sellers aux États-Unis. Pour l’heure, on n’en est qu’au tout début des discussions. Le projet pourrait devenir une série ou un film, et Mariah Carey envisagerait même de le réaliser elle-même.