Le scoop de "Voici", le documentaire qui a envahi les réseaux sociaux, l'ambition de Trump, l’opéra via Facebook et deux nouveaux magazines télé

  • A
  • A
8:42
Le journal des médias est une chronique de l'émission Culture médias
Partagez sur :

Le magazine people l’a annoncé ce jeudi, photos à l’appui. L’ancien président de la République, François Hollande, aurait craqué pour une danseuse de l’opéra de Paris. "Hold Up", le documentaire complotiste a envahi internet et les réseaux sociaux. Le groupe Prisma a lancé deux nouveaux magazines consacrés à la télévision. Donald Trump veut la peau de Fox News et veut créer une chaîne info rivale mais sur internet. Malgré sa fermeture, l’Opéra proposera ce soir une représentation exceptionnelle de trois des créations du spectacle du Ballet de l’Opéra, qui s’appelle "Créer aujourd’hui". Une représentation qui sera proposée en direct sur Facebook. Le premier film français d’Amazon sera réalisé par Mélanie Laurent et s'intitule "Le Bal des folles".

La bombe de "Voici" sur François Hollande

Le magazine people l’a annoncé ce jeudi, photos à l’appui. L’ancien président de la République aurait craqué pour une danseuse de l’opéra de Paris. "Voici" assure que le couple se fréquente depuis le mois de septembre. Le magazine les a suivis et photographiés au bois de Boulogne et assure que le couple se retrouve régulièrement dans un appartement prêté par un ami de François Hollande. La rédactrice en chef de "Voici", Marion Alombert, a expliqué à Louise Bernard les coulisses de ce scoop. Une info béton à 100%, qui aurait été soufflée selon nos informations par une source issue du milieu politique. Et pourtant. Quelques heures après la parution de l’article, Julie Gayet, la compagne de l’ancien président depuis 2014, a publié une photo d’elle avec François Hollande, tout sourire, sur les réseaux sociaux. Avec un commentaire : "Nous sommes heureux".

Disney garde le sourire malgré le Covid

Le groupe a dévoilé ce jeudi ses comptes prévisionnels pour la fin de l’année, et a insisté sur un point. Son service de streaming Disney+ a engrangé près de 74 millions d’abonnés depuis son lancement il y a un an. Un chiffre qui donne le tournis : Disney tablait l’an dernier sur 60 à 90 millions d’abonnés, mais d’ici 2024. Le service a encore pas mal de retard sur Netflix et ses 195 millions d’abonnés mais il n’est pour l’heure disponible que dans une vingtaine de pays. Parmi eux, l’Inde, qui lui apporte plus d’un quart de ses abonnés. L’Amérique du Sud lui ouvrira ses portes avant Noël.

Un documentaire complotiste a envahi internet et les réseaux sociaux

Ça s’appelle "Hold up", c’est un film financé à hauteur de 200.000 euros par des internautes. Il est disponible à la location sur plusieurs plateformes de partage de vidéos depuis mercredi, après une campagne de teasing sur les réseaux sociaux le mois dernier. Il prétend faire toute la lumière sur un vaste complot mondial, entre Covid, 5G et nano-particules. Un complot dont l’objectif serait d’anéantir une partie de la population. Tristan Mendès France, maître de conférence associé à l'université Paris-Diderot, et collaborateur de l'Observatoire du conspirationnisme, a expliqué à Louise Bernard en quoi ce film pose problème. Avec le rapport sur la lutte contre la désinformation, ce sont à nouveau les réseaux sociaux qui sont pointés du doigt. Ils offrent une exposition démesurée à des propos marginaux. Face à l’ampleur prise par le phénomène, la plateforme de partage de vidéos Vimeo a retiré le documentaire, mais il reste accessible sur d’autres sites. Et selon Tristan Mendès France, il est crucial d’agir avant que les internautes n’aient accès à ces contenus. Quand on utilise la raison, justement, on se rend rapidement compte que les théories mises en avant ne tiennent pas. Depuis mercredi, de nombreux internautes l’ont démontré, et les médias leur ont emboîté le pas. Parmi eux, "Libération" ce matin ou encore "Le Monde". À noter que parmi les intervenants du film, l’ancien ministre de la Santé Philippe Douste-Blazy a tenu à s’en désolidariser. Il s’est dit "scandalisé" par les propos tenus et les théories défendues. Il a même demandé à ce que ses deux interventions soient retirées du film.

Le groupe Prisma a lancé deux nouveaux magazines consacrés à la télévision

Le premier s’appelle "100% Programmes TV", il a été dévoilé la semaine dernière. C’est un quinzomadaire et comme son nom l’indique, il se concentre quasi exclusivement sur les grilles de programmes, avec des recommandations, un sujet de Une et pas grand-chose d’autre. Son intérêt majeur est son prix : 1,20, soit le moins cher de tous les magazines télé.  

Le deuxième s’appelle tout simplement "Télé", et sa particularité, c’est d’offrir une vingtaine de pages de jeux et d’être proposé dans un format XXL, le plus grand du marché. C’est aussi un quinzomadaire, qui sera disponible dès demain au prix d’un euro 70. On a demandé à Thierry Masclot, rédacteur en chef du Pôle TV Entertainment à Prisma Media, si ce n’était pas risqué de lancer deux nouveaux magazines en cette période.

Donald Trump veut la peau de Fox News

Il pense avoir trouvé le meilleur moyen de le faire : créer une chaîne info rivale mais sur internet. C’est ce qu’annonce le site américain Axios. Le futur ex-président n’a pas du tout apprécié le manque de soutien de Fox News depuis l’élection, il y a 10 jours. 

Pourquoi lancer cette chaîne sur internet ?

Parce que ça coûte moins cher que de nouer des accords avec les opérateurs du câble aux États-Unis, et qu’il pourrait lancer la chaîne beaucoup plus rapidement. Un modèle payant à quelques dollars par mois lui permettrait de marcher sur les plates-bandes de Fox Nation, le service de streaming de Fox News qui coûte six dollars par mois. Donald Trump dispose par ailleurs d’un atout majeur : le fichier de tous ses partisans qui recevaient déjà les emails et les SMS de sa campagne, autant d’abonnés potentiels à sa future chaîne.

TF1 va rattraper son retard cet après-midi

Double dose de la série "Ici tout commence" ce vendredi ! En raison de la conférence de presse de Jean Castex ce jeudi, la chaîne avait supprimé l’épisode du jour de son nouveau feuilleton quotidien qui cartonne. Mais pas de panique : l’épisode passé à la trappe sera diffusé ce soir, à 18h05, avant l’épisode de ce vendredi à son horaire habituel de 18h35.

L’Opéra de Paris innove pour contourner le confinement

Malgré sa fermeture, l’Opéra proposera ce soir une représentation exceptionnelle de trois des créations du spectacle du Ballet de l’Opéra, qui s’appelle "Créer aujourd’hui". Une représentation qui sera proposée en direct sur Facebook. L’Opéra s’allie au réseau social pour cette retransmission qui sera bien plus qu’une simple captation. C’est ce qu’a expliqué à Louise Bernard le directeur des partenariats médias en France et Europe du Sud pour Facebook, Edouard Braud.

Ça coûtera combien ?

Les places sont en vente depuis le début de la semaine au prix de 4,49 euros sur la page Facebook de l’Opéra de Paris. Facebook a développé cette nouvelle fonctionnalité tout au long de l’été. Le réseau social espère multiplier ce type d’opérations avec des artistes, des entreprises ou même des coachs sportifs pour les aider à générer des revenus en cette période compliquée.

Le premier film français d’Amazon sera réalisé par Mélanie Laurent

Le site marchand va co-produire "Le Bal des folles", le nouveau film co-écrit, réalisé et porté par la comédienne française. L’action se déroule au 19e siècle, à l’hôpital de la Salpêtrière. C’est là que les femmes étaient envoyées quand on les trouvait trop rebelles ou trop difficiles et qu’on les faisait passer pour folles. Le tournage débutera la semaine prochaine. Et si Amazon arrive si tard sur le projet, c’est qu’il devait à l’origine être co-produit par Gaumont. Mais la pandémie a poussé l’équipe du film à se tourner vers le site marchand pour qu’il voie le jour et soit distribué le plus largement possible.