La colère des producteurs de reportages, la blague de trop, un nouveau média, un manchot qui chante et une enfant qui gagne

  • A
  • A
8:49
Le journal des médias est une chronique de l'émission Culture médias
Partagez sur :

Des journalistes et de dirigeants de médias ont signé une tribune contre la validation des reportages par les autorités. Jean-Louis Servan-Schreiber est décédé ce week-end des suites du Covid. Sébastien Thoen a été viré de Canal+ après avoir participé à une parodie de l’émission de Pascal Praud, diffusée sur CNews. Ce dimanche, en Pologne, la jeune Valentina a remporté l’Eurovision Junior. Face à onze autres pays, la petite fille de onze ans, révélée dans "The Voice Kids", a séduit le jury mais aussi le public avec son titre "J’imagine". "Mask Singer" s’est terminé samedi, c'est le Manchot alias Larusso qui a remporté cette seconde saison. "La Maison France 5" s’apprête à fermer ses portes, le dernier inédit de l’émission présentée par Stéphane Thébaut sera diffusé le 12 décembre. Le ministre de la Culture britannique souhaiterait que Netflix fasse une précision importante au début de chaque épisode de sa série "The Crown".

La tribune de journalistes et de dirigeants de médias contre la validation des reportages par les autorités.

Une tribune parue ce week-end et qui dénonce "de nouvelles entraves à la liberté d’informer". Dans la ligne de mire des signataires, les conventions que les sociétés productrices de reportages doivent signer pour pouvoir filmer les forces de l’ordre, et plus largement les pouvoirs publics, dans l’exercice de leurs fonctions. Les autorités concernées réclament un droit de visionnage avant diffusion. Le contenu ne doit pas être “choquant” ou porter atteinte à leur image. Inacceptable selon les signataires, qui rappellent que chaque chaîne et chaque société de production assure déjà un contrôle juridique et déontologique des reportages produits et diffusés.

Cette contestation intervient alors que les médias sont déjà mobilisés contre la loi Sécurité globale.

Oui, et particulièrement contre son article 24, qui veut limiter la capacité des journalistes à diffuser l’image des forces de l’ordre. Et ce contexte n’est pas anodin. Car ces conventions existent depuis plusieurs années déjà et certains voient dans cette tribune une tentative opportuniste d’y mettre fin. De leur côté, les signataires assurent que ce sont de nouveaux alinéas de ces conventions qui posent problème. Ils donnent aux pouvoirs publics l’autorisation de modifier le reportage si son contenu n’est pas conforme à l’éthique ou à la déontologie. Des termes très flous qui mettent à mal, selon eux, leur capacité d’informer.

Le monde de la presse perd l’un de ses grands noms

Jean-Louis Servan-Schreiber est décédé ce week-end des suites du Covid. Il avait 83 ans. C’est lui qui, en 1967, avait créé le magazine L’Expansion, après avoir commencé sa carrière aux "Echos" et à "L’Express", le journal lancé par son frère, Jean-Jacques Servan-Schreiber. Plus récemment, en 1997, il avait racheté "Psychologies magazine", qu’il avait considérablement développé. Le tirage était passé de 75.000 exemplaires à 350.000 en quelques années. Bernard Pivot, avec qui il avait créé le magazine “Lire”, en 1975, lui a rendu hommage sur Twitter. "J'ai toujours été impressionné par sa capacité à innover ou rebondir, sa puissance de réflexion et d'organisation, ses jugements, son calme" écrit l’ancien présentateur de "Apostrophes". 

Un nouveau média en ligne créé par Bernard de la Villardière.

Il s’appelle "Neo", c’est une nouvelle marque 100% vidéo qui sera accessible sur tous les réseaux sociaux. Plusieurs types de format sont attendus : des formats magazines ou d’actualité, mais aussi des interviews, des portraits, le tout raconté en 3 à 5 minutes. Parmi les vidéos déjà publiées, un gros plan sur des bonnes sœurs passées expertes dans l’art de faire du fromage, des conseils cinéma ou encore une interview de cobayes du vaccin anti-Covid. Mais face à Brut, Loopsider ou encore Konbini, Neo veut se différencier. Le média a une ambition : communiquer de l’énergie positive et redonner la fierté d’être Français. Bernard de la Villardière veut en finir avec ce qu’il appelle l’auto-flagellation permanente, comme il l’a expliqué à Louise Bernard. Pour financer Neo, Bernard de la Villardière a noué un partenariat publicitaire privilégié avec le groupe M6. Le lancement officiel a lieu ce lundi, mais une dizaine de vidéos sont d’ores et déjà en ligne.

On ne plaisante pas avec "L’heure des pros".

Sébastien Thoen a été viré de Canal+ après avoir participé à une parodie de l’émission de Pascal Praud, diffusée sur CNews. Une parodie dans laquelle il se moque du journaliste et de son émission de débats. Selon le site "Les Jours", elle n’aurait pas du tout plu à Vincent Bolloré, le grand patron du groupe Canal, alors qu’elle avait beaucoup amusé Pascal Praud lui-même. Journaliste sportif sur Canal+, Sébastien Thoen avait enregistré cette parodie dans le cadre d’une campagne de pub pour le site de paris en ligne Winamax. La vidéo avait rencontré un joli petit succès à sa mise en ligne, avec 300.000 vues en une semaine. Mais depuis son licenciement, le compteur de vues a explosé pour atteindre 1,6 million de visionnages. Un joli coup de pub pour Winamax.

La France a remporté une compétition internationale ce dimanche.

Ça faisait 43 ans qu’on l’attendait : la France a gagné l’Eurovision. Enfin presque. Ce dimanche, en Pologne, la jeune Valentina a remporté l’Eurovision Junior. Face à onze autres pays, la petite fille de onze ans, révélée dans "The Voice Kids", a séduit le jury mais aussi le public avec son titre "J’imagine". La victoire a été très nette avec 200 points au compteur, soit 48 de plus que son plus proche concurrent, l'Azerbaïdjan et 57 de plus que l’Espagne qui finit troisième. L’an dernier, la Française Carla avait dû se contenter de la cinquième place avec son titre "Bim Bam Toi".

"Mask Singer" s’est terminé samedi. Mais qui a remporté cette saison 2 ?

C’est le Manchot qui s’est imposé et il n’y a pas eu de vraie surprise quand la chanteuse Larusso a retiré son masque. On se souvient d’elle pour son énorme tube "Tu m’oublieras", qui a dominé les charts français à la fin des années 90. Et les enquêteurs de l’émission avaient reconnu sa voix. La chanteuse a expliqué à Louise Bernard ce qui l’avait poussée à accepter de participer à l’émission. Ce retour sous les projecteurs a permis à Larusso de signer un contrat avec le label TF1 Musique. Elle sortira dès demain une reprise d’un titre qu’elle a interprété dans "Mask Singer" et avec lequel elle avait ému les enquêteurs. On écoute en exclu un tout petit aperçu de sa version de "Tous les cris, les SOS" de Daniel Balavoine.

Mauvaise nouvelle pour les fans de déco, une émission emblématique vit ses dernières semaines.

"La Maison France 5" s’apprête à fermer ses portes. C’est ce qu’a révélé ce week-end le site puremedias.com. Après 17 ans d’antenne, le dernier inédit de l’émission présentée par Stéphane Thébaut sera diffusé le 12 décembre. Jusqu’au début de l’été, France 5 proposera des rediffusions de "La Maison France 5", et la chaîne planche actuellement sur un nouveau programme de déco. 

Pourquoi France 5 arrête ? Ça ne marchait plus ?

Ça marchait plutôt pas mal ! Près de 800.000 téléspectateurs le vendredi soir en prime, soit 3,4% du public. Mais depuis le couvre-feu, France 5 l’avait reléguée le samedi après-midi pour proposer des vendredis soirs 100% spectacle. Selon Pure Medias, la chaîne compterait pérenniser cette programmation culturelle, ce qui aurait précipité la fin de “La Maison France 5”.

Une demande inattendue du ministre de la Culture britannique.

Il s’appelle Oliver Dowden et il souhaiterait que Netflix fasse une précision importante au début de chaque épisode de sa série "The Crown".  Voilà ce qu’il a déclaré au "Mail on Sunday" : "C’est une magnifique œuvre de fiction, mais il devrait être très clair dès le début que ça n’est que de la fiction. Je crains que les générations qui n’ont pas vécu ces événements confondent la fiction et la réalité".