La BBC ne plaisante pas avec Twitter, TF1 officialise le retour de “Mask Singer” et les audiences de septembre dans le rétroviseur

, modifié à
  • A
  • A
8:51
Le journal des médias est une chronique de l'émission Culture médias
Partagez sur :

Le nouveau patron de la BBC, Tim Davie, vient de faire passer un message très clair à tous les collaborateurs de la BBC : "ne tweetez pas n’importe quoi !". Une liste de mesures et de sanctions va être publiée pour régir l’utilisation des réseaux sociaux par les stars de l’antenne, mais aussi le personnel de la BBC. Les audiences mensuelles ont été publiées en début de semaine par Médiamétrie. Le service public et plus particulièrement France 2 s'en sort bien grâce notamment au Tour de France. TF1, en revanche, enregistre un très mauvais score suite aux déceptions des séries "Clem" et "Big Little Lies". TF1 a officialisé la deuxième saison de son concours de chant masqué, "Mask Singer". L'émission sera de retour le 17 octobre prochain. Disney l’a officialisé ce mardi : "Le Roi Lion" aura une suite.

La menace du nouveau patron de la BBC.

On ne plaisante pas avec la neutralité à la BBC. C’est l’un des axes défendus par le nouveau patron du groupe public britannique devant un comité parlementaire ce mardi. Il s’appelle Tim Davie, il a pris ses fonctions le 1er septembre dernier et il vient de faire passer un message très clair à tous les collaborateurs de la BBC : "ne tweetez pas n’importe quoi !". Le mois prochain, une liste de mesures et de sanctions va être publiée pour régir l’utilisation des réseaux sociaux par les stars de l’antenne, mais aussi le personnel de la BBC. Selon la gravité de la situation, les personnes concernées pourront se voir interdites de communiquer sur Twitter, Facebook ou Instagram et il n’est pas exclu qu’elles puissent même être licenciées.

Pourquoi être aussi strict à ce sujet ?

Le nouveau patron de la BBC veut éviter de donner du grain à moudre à ceux qui accusent le groupe public de ne pas être impartial. Ces dernières années, des salariés même très connus du groupe n’ont pas hésité à donner leur avis sur la politique, et notamment sur le Brexit, ce qui met à mal l’image et la crédibilité de l’info issue de la BBC. Il existait déjà des règles très strictes pour les journalistes du groupe, mais de nouvelles consignes vont être données à tous les employés, même ceux qui animent ou préparent des divertissements ou des séries. Et rassurez-vous, les licenciements ou fermetures de comptes ne concerneront que les cas les plus graves. "Certains auront juste besoin d’une petite discussion", a ainsi expliqué Tim Davie.

Les audiences mensuelles ont été publiées en début de semaine par Médiamétrie.

C’est l’heure de faire le point sur le mois de septembre et les nouvelles sont bonnes pour le service public. Le décalage du Tour de France à la rentrée n’y est évidemment pas pour rien, on a parlé des excellents scores enregistrés par la compétition cycliste.

Résultat, France 2 pointe à 16,4% de part d’audience sur le mois, soit sa meilleure rentrée depuis 2007. France 2 a aussi cartonné en prime grâce à "Alex Hugo" notamment, et ses après-midis hors Tour de France continuent de fédérer. On l’a vu avec les records d’audience enregistrés par "Ça commence aujourd’hui" de Faustine Bollaert. 

Du côté de France 3, il s’agit du meilleur mois de septembre depuis 2010, grâce au Tour bien sûr mais aussi aux cartons enregistrés le samedi soir en prime ou encore à "La Stagiaire".

Et du côté des chaînes privées ?

TF1 reste évidemment leader mais en petite forme face à cette concurrence inhabituelle : elle signe sa pire rentrée historique à 18,8%. En cause, en prime, "Big Little Lies" qui n’a pas trouvé son public ou encore "Clem" qui a chuté face à "L’Amour est dans le pré". La chaîne a en revanche pu compter sur le retour réussi de "Koh-lanta", par exemple, et elle peut se consoler avec un score en hausse sur sa cible fétiche, les femmes responsables des achats de moins de 50 ans, à 22,3%.

Du côté de M6, ce n’est pas non plus la joie puisque la chaîne est au plus bas pour un mois de septembre depuis 1991 ! Et sur les femmes de moins de 50 ans, elle perd 0,9 point sur un an à moins de 15%. Heureusement qu’elle a relancé "L’amour est dans le pré", toujours fédérateur, mais qui a perdu des plumes face à "Clem" sur TF1.

D’autres choses à noter parmi les chaînes de la TNT ?

France 5 et TMC font toujours la course en tête à 3,3 et 3,2% de part d’audience, respectivement. Les deux chaînes sont bien aidées par les retours en grande forme de "C à vous" et "Quotidien". 

À l’inverse, l’access de C8 est à la peine et entraîne la chaîne avec lui : 2,4% de part d’audience au compteur, soit sa pire rentrée depuis 2012, quand elle s’appelait encore Direct 8.

Et enfin, on en parlait il y a quelques jours, du côté des chaînes info, CNews est en excellente forme. La chaîne du groupe Canal+ a plus que doublé son audience par rapport à la rentrée 2019. Elle pointe à 1,5% de part d’audience, toujours un point de moins que BFMTV, mais 0,5 de plus que LCI.

Pour reprendre des couleurs, TF1 espère pouvoir compter sur "Mask Singer".

La chaîne l’a officialisé ce mardi, la deuxième saison de son concours de chant masqué, particulièrement d’actualité en période de pandémie, sera de retour le 17 octobre prochain. Au passage, la Une change la programmation de l’émission : la saison 1 avait été proposée l’an dernier le vendredi, et elle passe cette année au samedi. Evidemment, pas question de toucher à "Koh-Lanta" ! On ne change pas une équipe qui gagne, donc pas d’évolution du côté des enquêteurs : Jarry, Alessandra Sublet, Kev Adams et Anggun seront de retour, tandis que Camille Combal sera bien sûr aux commandes de l’émission. Et la force de cette deuxième saison résidera dans son casting, enjeu numéro un pour légitimiser l’émission.

Il faut des stars sous les masques !

C’est la promesse de l’émission, et effectivement il y a eu quelques critiques à ce sujet l’an dernier. Même Kev Adams l’a reconnu au micro de Louise Bernard.

Du côté de TF1, on ne partage pas cette impression mais on reconnaît qu’il y avait un axe d’amélioration sur le casting. C’est Rémi Faure, directeur des programmes de flux de la chaîne, qui nous l’a expliqué. Des stars connues des jeunes, donc, mais pas seulement. TF1 a une botte secrète dans son casting, dont Camille Combal, Alessandra Sublet et Kev Adams ont parlé à Louise Bernard.

L’annonce d’une suite d’un des plus gros cartons de l’histoire du cinéma.

Disney l’a officialisé ce mardi : "Le Roi Lion" aura une suite. Il s’agit bien du film en prises de vues réelles, sorti en 2019 et réalisé par Jon Favreau. C’était l’adaptation très fidèle du dessin animé de 1994, et côté voix, Disney avait convaincu Donald Glover et Beyoncé de prêter leur voix à Simba et Nala. Pour l’instant, on ignore tout du scénario de cette suite, mais une première version en a déjà été écrite. On ne sait pas non plus quand la production pourrait démarrer, ni quand le film sortira en salles.

On sait que Disney a confié la réalisation à Barry Jenkins, le réalisateur de "Moonlight", qui avait remporté l’Oscar du meilleur film en 2017. Cette suite du "Roi Lion" est forcément un projet prioritaire pour Disney, après le succès phénoménal du premier film. Avec près de 1,7 milliard de dollars de recettes, il s’agit du septième film le plus lucratif de l’histoire du cinéma. En France, le film a captivé 10 millions de spectateurs, soit quasiment autant que le dessin animé de 94.