Google sanctionné pour abus de position dominante, un nouvel acteur dans le dossier du droit voisin et le portrait d’Amy Winehouse

  • A
  • A
7:14
Le journal des médias est une chronique de l'émission Le club de l'été
Partagez sur :

Google a été sanctionné par l’autorité française de la concurrence et devra s'acquitter d'une amende de 220 millions d’euros pour "abus de position dominante dans le secteur de la publicité en ligne". Google qui va bientôt avoir un nouvel interlocuteur, dans le dossier du droit voisin. Il s'agit d'un organisme que vont créer la Sacem et le syndicat des éditeurs de la presse magazine. Le focus programme du jour, c’est un documentaire sur Amy Winehouse diffusé ce mardi soir, sur TMC. Les témoignages de ses proches sont à retrouver dans le documentaire "Amy Winehouse, 10 ans déjà, le destin tragique de la diva de la soul". Paul Bouffard, journaliste de l’émission "Quotidien", porte plainte contre Francis Lalanne. Il affirme que le chanteur l’a frappé, lors d’un reportage samedi dernier, à Avignon. Un coup de poing et un coup donné avec un casque audio.

À la Une, Google sanctionné par l’autorité française de la concurrence. 

Une amende de 220 millions d’euros pour “abus de position dominante dans le secteur de la publicité en ligne”. Une première. Le géant du numérique est accusé d’avoir favorisé ses propres services dans la publicité en ligne. Un dossier complexe, qui a nécessité une enquête de deux ans. Autre première dans ce dossier : Google a coopéré avec l’autorité française de la concurrence - sans contester les faits. Google qui a promis d’apporter des modifications, en France d’abord, ailleurs dans le monde, ensuite. 

Google qui va bientôt avoir un nouvel interlocuteur, dans le dossier du droit voisin. 

Un organisme que vont créer la Sacem et le syndicat des éditeurs de la presse magazine (le SEPM qui n’a pas encore trouvé d’accord avec Google sur le droit voisin). Ils l’ont annoncé ce lundi.  Il s’agit d’un organisme de gestion collective, à la fois pour la collecte et pour la redistribution de l’argent que les plateformes numériques (et pas seulement Google) doivent verser aux éditeurs et aux agences de presse pour l’utilisation de leurs contenus (qu’il s’agisse de textes, de vidéo ou de son).

Le focus programme du jour, c’est un documentaire sur Amy Winehouse diffusé ce mardi soir,  sur TMC. 

Un portrait d’Amy Winehouse, chanteuse anglaise au talent immense, et à la voix puissante et émouvante. Cela fait près de 10 ans qu’elle est morte d’une overdose d’alcool, le 23 juillet 2011. Elle n’avait que 27 ans. Une carrière courte mais dense carrière exceptionnelle commencée alors qu’elle n’avait que 17 ans, en 2001, année de son premier contrat. Le succès arrive vite et, avec lui, la notoriété dont elle ne voulait pas et dont elle a souffert. Ce dont elle rêvait, c’était de chanter et d’être femme au foyer. Loin, très loin de ce qu’elle a vécu et qui a fini par la détruire. Une jeune femme dont la vie est racontée à travers des archives rares et touchantes. Des témoignages de proches aussi comme son choriste, son tatoueur et surtout sa meilleure amie qui a accepté de répondre aux questions de Pierre-François Glaymann. Tous ont beaucoup hésité à participer au documentaire, car même 10 ans plus tard, la blessure est encore vive. Les témoignages de ses proches sont à retrouver dans le documentaire “Amy Winehouse, 10 ans déjà, le destin tragique de la diva de la soul”, c’est diffusé ce soir à 21h15 sur TMC.  

Moundir pourrait être à la tête d’une nouvelle émission à la rentrée. 

C’est en tout cas ce qu’a confié l’ancien candidat de "Koh Lanta" et ancien présentateur de "Moundir et les apprentis aventuriers". Il l’a dit sur le plateau des Grandes Gueules sur RMC Story. Un projet d’émission de “dépassement de soi, d’aventures”. Il en serait l’animateur, et non un candidat car c’est un rôle qu’il ne souhaite plus endosser.  

Un journaliste porte plainte contre Francis Lalanne.

Paul Bouffard, journaliste de l’émission Quotidien. Il affirme que le chanteur l’a frappé, lors d’un reportage samedi dernier, à Avignon. Un coup de poing et un coup donné avec un casque audio. Paul Bouffard souffre d’un traumatisme crânien, selon un autre journaliste de Quotidien qui l’accompagnait, Paul Larrouturou. Tous ces faits sont contestés par Francis Lalanne. “Il s’agit d’une mise en scène grossière” dit son avocat, Emmanuel Ludot.

Les départs continuent au service des sports de Canal+.

Départs contraints ou négociés. Une vingtaine de départs, en tout, depuis le licenciement de l’humoriste de Sébastien Thoen, en novembre (c’était pour une parodie d’une des émissions de CNews, la chaîne d’opinions du groupe Canal+). Ils sont liés soit au texte de soutien apporté à Sébastien Thoen par près de 150 salariés, soit au documentaire “Je ne suis pas une salope, je suis une journaliste”, un film qui dénonce le sexisme dans le journalisme sportif et dont certaines séquences, censurées, incriminent l’un des chroniqueurs vedettes de Canal+, Pierre Ménès. Des séquences qui avaient fini par sortir dans la presse, sur le site lesjours.fr, notamment.

Cela fait deux mois aujourd’hui qu’un journaliste français est retenu en otage, au Mali. 

Olivier Dubois, le correspondant de Libération et du Point, dans le pays. Il a été enlevé par un groupe djihadiste, affilié à Al-Qaïda. Son sort inquiète. Reporters sans frontières organise un rassemblement de soutien ce matin, à 11h30. Rendez-vous est donné place de la République, à Paris.