Démission surprise chez TikTok, une pub à hauts risques, le CSA tape sur les doigts de Canal+ et une bonne dose de nostalgie

  • A
  • A
6:56
Le journal des médias est une chronique de l'émission Culture médias
Partagez sur :

Kevin Mayer, PDG du réseau social TikTok, démissionne après être resté seulement trois mois en fonction. Il y a une semaine, la Fédération nationale des chasseurs a donc publié le premier épisode d’une série de spots publicitaires qui visent à réhabiliter leur passe-temps favori. Ce mercredi, BFMTV a consacré une enquête à cette campagne inattendue, mais le plus intéressant dans ce papier, ce sont les précautions prises pour protéger les comédiens qui ont joué dans les pubs. Canal+ va devoir investir 40 millions d’euros supplémentaires pour soutenir la filière du cinéma. Les comédiens de la série "À la Maison Blanche", diffusée de 1999 à 2006 aux États-Unis, vont se réunir au théâtre pour rejouer l'un des épisodes cultes. TF1 a annoncé la mise en ligne sur MyTF1 de l'intégralité des épisodes de la série "Hartley cœurs à vif".

La démission du patron de TikTok.

Il s’appelle Kevin Mayer, il est PDG du réseau social depuis le mois de mai.

Et il démissionne déjà ? Comment ça se fait ?

Il aura tenu trois mois. En même temps, on peut comprendre qu’il ne soit pas totalement épanoui. Kevin Mayer, c’est un ancien cadre haut placé de Disney, qui a accepté le poste au printemps, alors que TiKToK battait des records.

Pour ceux qui ne connaissent toujours pas TiKToK, c’est quoi ?

C’est cette application très prisée des jeunes, où ils partagent des courtes vidéos et se lancent des challenges, souvent en musique.

Qu’est-ce qui a changé depuis mai ?

Donald Trump est entré en guerre contre TiKToK, qui appartient à un géant chinois des nouvelles technologies. Le président accuse l’application de récolter des données pour le gouvernement chinois, et il est allé jusqu’à signer un décret présidentiel pour interdire toute transaction d’une entreprise américaine avec TiKTok. L’application chinoise a tout fait pour tenter d’apaiser le président, y compris envisager un rachat par une entreprise américaine, sans succès. Elle a décidé de contre-attaquer en justice et la bataille s’annonce forcément tendue. De quoi décourager Kevin Mayer, qui a évoqué "le climat politique actuel" pour justifier son départ.

PDG de TiKToK, un job autant à risques qu’acteur de pub ?

Peut-on rendre la chasse cool ? Les défenseurs de cette activité très controversée se sont mis en tête de changer l’image de la chasse, alors que de plus en plus de Français s’inquiètent du bien-être animal, et que les critiques se font de plus en plus insistantes.

Il y a une semaine, la Fédération nationale des chasseurs a donc publié le premier épisode d’une série de spots publicitaires qui visent à réhabiliter leur passe-temps favori. Au total, huit épisodes ont été mis en ligne et certains dépassent déjà les 200.000 vues ! Ce mercredi, BFMTV a consacré une enquête à cette campagne inattendue, mais le plus intéressant dans ce papier, ce sont les précautions prises pour protéger les comédiens.

Protéger les comédiens qui ont joué dans les pubs ?

Comme la chasse est un sujet sensible et que les comédiens ne sont pas à proprement parler des portes paroles de la chasse, la Fédération a pris des précautions étonnantes. Toutes les personnes impliquées dans cette aventure ont signé un contrat de confidentialité. Il les empêche de donner l’identité des acteurs et actrices, mais aussi des scénaristes qui ont pondu ces saynètes dont on n’a pas fini d’entendre parler.

Une bonne nouvelle pour le cinéma, une moins bonne pour Canal+.

Le groupe va devoir investir 40 millions d’euros supplémentaires pour soutenir la filière, révèle ce matin Le Figaro. Chaque année, Canal+ doit investir 12,5% de son chiffre d’affaires pour financer des films français, c’est une obligation. Mais le CSA, Conseil supérieur de l’audiovisuel, a remarqué que cet investissement avait baissé plus vite que le chiffre d’affaires du groupe ces cinq dernières années. Le gendarme de l’audiovisuel estime que Canal+ a modifié son système de calcul et lui a donc demandé des comptes. Canal+ a rétorqué que certaines de ses activités ne devaient pas être prises en compte dans le calcul de son chiffre d’affaires, mais le CSA n’a rien voulu entendre. Au final, les deux parties ont trouvé un accord qui obligera donc Canal+ à investir 40 millions d’euros. Une bonne nouvelle pour le secteur du cinéma, touché de plein fouet par la crise du Covid-19.

Une série culte de retour pour la bonne cause !

Plus que deux mois avant l’élection présidentielle américaine. Pour faire battre Donald Trump, les personnalités des médias et de l’entertainment se mobilisent. C’est dans ce contexte que l’équipe d’une série phare des années 2000 a décidé d’agir. Ce générique c’est celui de "À la Maison Blanche", série diffusée de 1999 à 2006 aux États-Unis et que l’on avait pu suivre chez nous sur France 2. Comme son nom l’indique, il s’agissait d’une série politique dans laquelle l’acteur Martin Sheen incarnait le président des États-Unis. Toute la troupe de comédiens a décidé de se retrouver pour un événement très original, une représentation au théâtre d’un épisode marquant de la troisième saison. Elle sera évidemment captée pour une diffusion sur la plateforme de streaming HBO Max. Le studio Warner Bros, qui produit la série, fera un don à l’association de Michelle Obama pour encourager les Américains à voter.

C’est fréquent, les retours de séries ?

C’est en train de le devenir ! Les acteurs de "Friends" vont se retrouver pour une émission spéciale très attendue, où ils vont se remémorer les meilleurs moments de la série. En plein confinement, le cast de "Une nounou d’enfer" a organisé une lecture du tout premier épisode de la série pour distraire les internautes et TF1 a récemment diffusé une mini-série en six épisodes avec tous les héros de "Beverly Hills".

Une série culte peut en cacher une autre.

Drazic, Katarina ou Nick, ça vous parle ? C’est "Hartley, cœur à vif" ! Série culte pour les adolescents qui ont grandi dans les années 90. Ça passait sur France 2, entre 95 et 99, c’est une série australienne qui suivait les aventures de lycéens et qui était bien loin du côté un peu aseptisé de sa rivale de TF1, "Beverly Hills".

Les acteurs se retrouvent aussi pour un épisode spécial ?

Non, pas cette fois ! Mais pour ceux qui ne connaissent pas la série et surtout pour les nostalgiques, MYTF1 a annoncé ce mercredi que l’intégralité de la série serait mise en ligne et disponible gratuitement dès le 4 septembre prochain. Ça fait quand même 210 épisodes.